Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

2010 : une année sinistrée pour l’APST

L’association présente aujourd’hui, dans le cadre de son Assemblée Générale, son bilan de l’année 2010.

La 46ème Assemblée Générale Ordinaire de l’APST se tient ce matin au Palais Brongniart à Paris. Ce rendez-vous traditionnel est comme chaque année l’occasion pour l’association de faire le point sur l’année écoulée. Une année globalement difficile pour le secteur et qui a eu des conséquences directes pour l’APST. En effet, et malgré le renforcement des contrôles, l’association a enregistré 43 défaillances en 2010 (soit 10 de moins qu’en 2009) qui ont pesé très lourdement dans les résultats puisque le coût net total des sinistres a atteint 4.6 millions d’euros (contre 3.8 millions d’euros en 2009). A elle seule, la défaillance de Marsans a coûté 1 884 000 d’euros à l’APST, ce qui représente le plus gros sinistre de l’histoire de l’association. Elle a par ailleurs obligée l’APST à faire appel au contrat d’excédent de perte conclu avec la compagnie Coface Belgium. Une première depuis une dizaine d’années. Par précaution et compte tenu de la crise, l’association a souscrit fin 2008 une garantie complémentaire lui permettant de faire face à un sinistre qui, à lui seul, dépasserait un coût de 1.5 million d’euros. Avec les défaillances d’Exploraction Voyages (770 000 euros) et de G’M Evasion (440 000 euros), ces trois sinistres ont représenté le même montant que l’ensemble des sinistres de l’année 2009.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique