Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Myriam Tord (Versailles Voyages) : « Nos clients fidèles reviennent, de nouveaux aussi »

Pour accompagner la reprise, Versailles Voyages et ses deux conseillères reprennent quasiment à temps plein. Mais, « comme beaucoup d’agences parisiennes », ses portes restent closes le samedi. Décryptage.

Soulagement a sein de l’agence Versailles Voyages, qui retrouve le plaisir de monter des voyages. L’activité partielle, qui a rythmé ces derniers mois, s’éloigne. « Auparavant, nous travaillions, Samira et moi, une semaine sur deux en alternance », explique Myriam Tord, conseillère de l’agence. « Mais nous avons eu tellement de demandes la semaine dernière que j’ai appelé Christian » Coulaud, directeur de l’agence. « Nous avons repris à temps complet les jours de semaine. C’est génial. »

Une nouvelle organisation

Le samedi, l’agence gardera les portes closes, une situation qui perdure depuis le début de la crise sanitaire en mars 2020. Pourquoi ? « Le samedi, c’est différent, beaucoup de personnes se promènent dans Versailles. Pour le moment, nous restons fermés ce jour, comme beaucoup d’agences parisiennes d’ailleurs. Mais quand nous avons des départs, nous mettons à disposition un numéro de téléphone d’urgence, nous restons joignables. »

La fermeture le samedi n’est pas gravée dans le marbre. « Nous nous adaptons à la demande. Avec la crise, nous avons appris à nous montrer toujours plus flexibles. »

Les autres jours, l’affluence est là. « Nous avons l’avantage d’être près de la place du marché. Nos clients fidèles viennent toujours nous voir. De nouveaux clients aussi, ils nous ont découverts en effectuant des recherches sur Internet. Certains étaient autrefois clients d’agences versaillaises qui ont hélas fermé. »

Un rebond durable ?

Myriam Tord observe un rebond de la demande depuis le début du mois d’octobre. Comment l’explique-t-elle ? « Les médias parlent moins de la crise du Covid-19, la situation sanitaire s’améliore en France, des pays rouvrent leurs frontières. » L’automne a effectivement rimé avec une forme de détente au niveau des frontières internationales. Canada, Etats-Unis, île Maurice accueillent à nouveau les voyageurs vaccinés. Dans l’agence, Dubaï a la côte, mais aussi l’Egypte, les Canaries, l’île Maurice, les Antilles. Mais pas l’Asie. « Les conditions de voyage demeurent un peu complexes, ce qui freine très vite nos clients. Même si nous les rassurons, les gens se disent qu’ils peuvent encore patienter. »

« Environ 50% des demandes portent sur les vacances de la Toussaint, 20% la période de Noël et 30% des projets en 2022. Jusqu’ici, les Français s’impatientaient, comme à un concert, derrière la barrière », s’amuse Myriam Vous avez dit « Travel Revenge » ? Pourtant, si la reprise est là, la professionnelle du voyage reste prudente. « Nous avons des demandes, nous en profitons, mais nous n’avons pas envie de nous emballer. » Chat échaudé craint l’eau froide, dit l’adage. Les stop and go des derniers mois conduisent à profiter de l’embellie, sans évoquer de bout du tunnel définitif.

L’obsession de la vérification d’information

Des voyageurs expriment-ils une « honte de l’avion » ou une envie de minimiser leur empreinte carbone ? Versailles Voyages ne l’observe pas du tout dans la demande, mais la conseillère conseille parfois des produits plus respectueux de l’environnement. « C’est assez naturel de proposer des hébergements plus responsables par exemple. »

« Les clients nous font davantage confiance au niveau du choix des destinations et des conditions de voyage. Ils se laissent guider, parce qu’ils savent que nous sommes des spécialistes. Nous sommes davantage force de proposition, c’est chouette », se réjouit Myriam.

Ce qui l’est un peu moins, c’est le travail de fourmi nécessaire pour glaner les renseignements les plus précis, à tout moment. Il faut souvent consulter 3 ou 4 sites différents afin d’avoir l’heure juste. « Nous devons faire plus de vérifications, à cause du contexte actuel. Avant, nous regardions au moment de l’émission du bulletin d’inscription les formalités, qui ne changeaient pas. Désormais, il est indispensable de vérifier à 15 jours du départ. »

De bonnes ondes au Helpdesk

Comme Versailles Voyages, de très nombreux agents de voyages observent une reprise. « Nous avons eu de nombreux échanges avec les membres du Helpdesk, notamment à l’IFTM. Le moral des troupes est vraiment bon. Les ventes reprennent. »

Le Helpdesk officiel des pros du tourisme, nouvelle formule, a été fondé en 2020 par Myriam Tord et Jean-Charles Franchomme. Ce groupe B2B du voyage sur Facebook réunit 4700 membres, qui s’entraident au quotidien.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique