Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

XL arrête les Bahamas

Les Bahamas ont du mal à percer sur le marché français. Ce n’est pas nouveau et la crise n’arrange pas les choses. Le lancement du vol XL Airways Paris-Nassau en décembre dernier, fruit du travail conjoint de l’Office de Tourisme des Bahamas, de Thomas Cook/Jet Tours et 1001 Soleils, les deux TO affréteurs, et de la compagnie était pourtant une bonne nouvelle pour la destination. Mais le remplissage n’a jamais été au rendez vous.  Fin janvier, XL avait déjà remplacé Nassau par Freeport, à la demande des voyagistes partenaires. « La situation a eu tendance à se dégrader ces derniers mois », constate  la compagnie dans un communiqué. D’où la suspension du vol dès le 28 mai. « Les TO ont décidé de se retirer totalement du vol. Nous ne pouvons malheureusement pas assumer le risque de voler avec plus de 130 sièges vides sur nos appareils. Cette destination étant presque totalement dédiée à des produits fabriqués par les TO, la vente de vols secs ne peut contribuer à assurer la ligne », explique la compagnie qui repositionnera son appareil à compter du 4 juin sur la République Dominicaine. De son côté 1001 Soleils annonce qu’il renonce à la programmation des Bahamas après 4 ans d’efforts pour essayer de faire décoller les ventes vers l’archipel. Il sortira de la brochure l’hiver prochain et ne sera plus programmé qu’à la carte sur demande. Le TO était à l’origine avec l’Office de Tourisme de la création de la Bahamas Academy et avait multiplié opérations et eductours.