Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Voyageurs recherchent comparateurs

NULL

Semaine dense sur le front de l’e-tourisme ! Alors que les Travel d’Or dévoilent les lauréats de l’édition 2013 et que se profile le 1er Forum du tourisme numérique à Deauville, Google tire la couverture à lui en lançant ce lundi GFS (Google Flight Search) dans 5 pays européens, dont la France. C’est sans surprise que le moteur de recherche débarque sur la carte des comparateurs de vols européens, puisque GFS opère aux États-Unis depuis 18 mois et qu’un lancement sur la zone Europe était annoncé pour début 2013. D’un environnement graphique minimaliste, n’incluant pas (encore) les offres de Ryanair, easyJet, Swiss et Lufthansa ou encore des charters, Google semble faire profil bas avec ce service à l’expérience utilisateurs de prime abord limitée. On peut donc s’étonner de voir le géant américain délivrer une interface qui semble relever de la phase bêta. Est-ce parce que Google s’est toujours défendu de créer un nouveau comparateur de prix sur un marché déjà fort encombré et qu’il se cantonne officiellement dans son rôle de simple moteur de recherches ? Probablement, d’ailleurs la marque évoque sur son blog « un outil de planification des voyages intuitif » pour décrire son nouveau service. En termes d’expérience clients, reconnaissons à Google son avantage certain sur le temps de réponse. Mais est-ce vraiment là qu’on l’attendra le plus et pas plutôt dans son assemblage efficient des briques Google Maps + Flight Search + Hotel Finder ? Cela, c’est pour l’avenir, ainsi qu’en toute logique une offre déclinée sur mobile. Au prix auquel Google a acquis ITA, gageons que l’opérateur ne s’arrêtera pas là. En attendant, nul doute que les commentaires iront bon train sur ce lancement lors de la 5e cérémonie des Travel d’Or, Google faisant toujours recette en la matière auprès de nos professionnels de l’e-tourisme. Toujours en verve, le président du jury Jean-Pierre Nadir, pourrait ainsi à cette occasion déclamer quelque ode à la neutralité des contenus. Un sujet on ne peut plus en vogue actuellement.

Au prix auquel Google a acquis ITA, gageons que l’opérateur ne s’arrêtera pas là.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique