Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Voyages : l’île Maurice passe en rouge

Quelques semaines à peine après sa réouverture aux touristes internationaux, l’île Maurice est désormais classée en rouge par les autorités françaises en raison de la dégradation de la situation sanitaire.

C’est un nouveau coup de massue pour le tourisme mauricien et pour les voyagistes qui proposent cette destination. Face à la dégradation de la situation sanitaire, le gouvernement français a actualisé sa carte des destinations, faisant basculer l’île Maurice sur la liste des pays classés en rouge d’après un arrêté pris le 30 novembre 2021, modifiant l’arrêté du 7 juin 2021. La Géorgie passe elle aussi en rouge.

En vertu de cette classification, les voyageurs non-vaccinés sont tenus de fournir un motif impérieux et de respecter des formalités sanitaires plus strictes pour voyager vers et depuis les pays classés en rouge. Ces voyageurs non-vaccinés en provenance des pays rouges doivent notamment respecter une quarantaine de dix jours contrôlée par les forces de sécurité à leur arrivée en France.

En termes de formalités sanitaires, cette annonce ne change pour les voyageurs vaccinés (cf. tableau ci-dessous). Les voyageurs doivent cependant toujours respecter les conditions d’entrée imposées par l’Ile Maurice.

Une liste rouge qui s’allonge rapidement

Il y a quelques jours déjà, la liste des pays classés en vert, orange et rouge avait été actualisée, faisant passer l’Afrique du Sud, le Botswana, Eswatini, le Lesotho, le Mozambique, la Namibie et le Zimbabwe sur la liste des pays classés en rouge, suite à la découverte du variant Omicron. Le même jour, la France avait demandé la suspension immédiate des vols en provenance d’Afrique australe.

La catégorie « rouge » établie par les autorités françaises réunit les pays dans lesquels il existe une circulation active du virus et la présence de variants préoccupants.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique