Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Voyage au Japon : quelles sont les formalités d’entrée ?

La destination s’ouvre à nouveau au tourisme international avec des exigences sanitaires encore très strictes. Le point sur ce qu’il faut savoir.

Après avoir suspendu la délivrance des visas de tourisme en 2019, le Japon reprendra progressivement leur délivrance à compter du 10 juin 2022, indique le Quai d’Orsay sur son site. Mais attention, les personnes souhaitant se rendre au Japon doivent impérativement faire partie d’un groupe organisé directement ou en lien avec une agence touristique établie au Japon, qui pourra se porter garante au moment de procéder à la demande de visa via la procédure ERFS (Enfants, Returnees, Follow-up System).

Depuis le 1er juin 2022, le nombre de nouvelles entrées quotidiennes sur le territoire japonais en provenance de l’étranger est fixé à 20 000 par les autorités japonaises, rappelle également le Quai d’Orsay. Les mesures de contrôle sanitaire ont été significativement assouplies pour les personnes entrant sur le territoire japonais en provenance de France. 

Les voyageurs doivent présenter le résultat d’un test PCR négatif réalisé moins de 72 heures avant le vol et certifié par un médecin, selon un modèle spécifique. Attention, seul le modèle d’attestation édité par le ministère japonais de la Santé doit être utilisé, souligne le Quai d’Orsay. Bonne nouvelle cependant : quel que soit leur statut vaccinal, les voyageurs sont exemptés de quarantaine ainsi que de test à l’arrivée sur le territoire japonais (plus d’informations ici).

Un guide pendant tout le voyage

Mais les exigences demeurent très strictes. Ainsi que le précise de son côté Nikkei Asia, les agences de voyages devront s’assurer que les touristes consentent à porter des masques et à souscrire une assurance couvrant les frais médicaux liés au Covid-19. Les visiteurs doivent également accepter d’éviter les « trois C » – espaces fermés, lieux bondés et situations de contact étroit.

Les 16 pages de directives exigent également des agences qu’un guide accompagne les visites « pendant toute la durée du voyage ». L’accompagnateur doit tenir un registre des activités des touristes « afin d’identifier correctement l’étendue des contacts étroits en cas de cas positif ».

Le Japon est actuellement classé en vert par la France. Aucune mesure particulière n’est imposée aux voyageurs de retour du Japon en France, seule la preuve de vaccination est nécessaire. Les voyageurs qui ne sont pas vaccinés devront en revanche présenter le résultat négatif d’un test PCR de moins de 72 heures ou d’un test antigénique de moins de 48 heures ou bien un certificat de rétablissement* est nécessaire, en plus des documents habituellement requis.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique