Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Voler devient moins contraignant

La Commission européenne a levé les restrictions sur l'utilisation des appareils électroniques pendant toutes les phases de vol, et pourrait bientôt permettre les connexions réseaux.

%%HORSTEXTE:1%%Un mois après l'Agence américaine de l'aviation civile, la Commission européenne assouplit à son tour les règles d'utilisation des appareils électroniques à bord des avions. Elle a annoncé, le 9 décembre, que les passagers des avions européens vont désormais pouvoir faire fonctionner les téléphones portables, tablettes et liseuses non connectés aux réseaux pendant toutes les phases des vols, y compris à l'atterrissage et au décollage. Une autorisation qui restera toutefois soumise à l'autorisation du commandant de bord.

Ce premier assouplissement devrait en préfigurer d'autres, puisque Bruxelles envisage d'autoriser également la connexion des appareils en 3G et 4G durant les vols (hors décollage et atterrissage) au cours de l'année 2014. Une mesure sur laquelle planchent aussi les États-Unis. La seule contrainte devrait être l'usage en mode silencieux, afin de préserver la tranquillité des passagers. « Pas question de conversations privées. Seuls seront autorisés les textos ou les courriers électroniques, et rien d'autre », a averti le commissaire européen aux Transports, Siim Kallas. En attendant, les compagnies poursuivent leurs investissements en faveur du wifi à bord, malgré un coût d'équipement élevé et un taux d'utilisation encore faible.

En parallèle, Siim Kallas a également annoncé, pour février 2014, la levée de certaines restrictions à l'embarquement de liquides imposées pour des raisons de sécurité, sans donner pour l'instant de détails plus précis.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique