Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Vol Rio-Paris : l’analyse des boîtes noires débute demain

Les boîtes noires de l’Airbus A330 d’Air France, qui s’était abîmé en mer au large du Brésil il y a deux ans avec 228 personnes à bord, arriveront à l’aéroport du Bourget jeudi matin, où elles doivent être analysées par le Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA).

Repêchés début mai, ces enregistreurs de vol – dont on ignore s’ils seront lisibles ou pas – ont été récupérés en mer par un patrouilleur de la Marine nationale qui est en route pour Cayenne, d’où ils s’envoleront pour l’aéroport du Bourget. Le BEA, en charge de l’enquête technique, tiendra un point de presse à son siège du Bourget jeudi à 10H. Le procureur de la République de Paris, Jean-Claude Marin, sera présent, ainsi que des représentants de la gendarmerie pour la partie judiciaire. Air France et Airbus (EADS) ont été mis en examen récemment pour homicides involontaires. Les boîtes noires ont été retrouvées dans le champ de débris de l’appareil, localisé lors de recherches sous-marines le 3 avril. Le Cockpit Voice Recorder (CVR) contient les enregistrements sonores, le Flight Data Recorder (FDR), les paramètres du vol. Elles sont restées 23 mois au fond de l’océan, un record. La corrosion a pu endommager une partie des données, ce qui rendra leur récupération et leur décryptage plus compliqués. La lecture de tout ou partie des données peut ainsi prendre de quelques jours à quelques semaines.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique