Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Une nouvelle signature pour le CRT d’Occitanie

Symbole d’un virage stratégique qui rime avec loisirs de proximité, le Comité régional du tourisme change de nom.

Appelez-le désormais le Comité Régional du Tourisme et des Loisirs d’Occitanie (CRTL). Sa dénomination sociale, enrichie du terme « loisirs », traduit un nouveau positionnement, entériné lors de l’assemblée générale extraordinaire du 17 septembre.

« Amplifiée par la crise de la Covid-19, la consommation du tourisme et des loisirs est en pleine mutation », explique un communiqué. « Tourisme solidaire, glamping, slow tourisme, éco-tourisme, tourisme durable et responsable…, le CRTL a choisi d’orienter la communication de la destination Occitanie Sud de France vers ces nouveaux modes de vacances. »

Selon Vincent Garel, président du CRTL, le changement de nom traduit une volonté forte de considérer la consommation de loisirs par les habitants de l’Occitanie comme une « composante essentielle » de l’économie touristique régionale. L’objectif étant de parvenir à un nouvel équilibre entre clientèles françaises plus ou moins lointaines et visiteurs étrangers.

L’outdoor carbure

Quel est le bilan préliminaire de la saison ? La fréquentation du mois d’août est jugée équivalente ou supérieure à l’année dernière par 70% des prestataires. Au cours de l’été 2020, les départements ruraux de l’Occitanie ont rencontré un vif succès. Ont été tout particulièrement plébiscités les loisirs outdoor en Aveyron et Lozère : canoë-kayak dans les gorges du Tarn, randonnées, location de VTT…

Les collectivités locales et le CRTL se félicitent du rôle social qu’ils ont joué pour stimuler la consommation de loisirs de proximité. Deux dispositifs prévus pour les familles à bas revenus le reflètent : la carte occ’ygène, créditée par la région et distribuée à 30 000 exemplaires, ainsi que les tarifs trains/bus à 1 ou 2 euros.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique