Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Unat : un village vacances rapporte 800 000 euros à l’économie locale

Selon une étude de l'Union nationale des associations de tourisme et de plein air présentée mercredi, les villages vacances de France injectent 300 millions d'euros dans les commerces locaux et emploient directement ou indirectement 8000 équivalents temps plein par an.

Les acteurs français du tourisme social sont plus que jamais décidés à prouver qu’ils contribuent à l’économie française. Après avoir présenté une étude, en décembre dernier, montrant qu’ils payaient à l’Etat sept fois plus d’impôts qu’ils ne percevaient de subventions, l’Unat (Union nationale  des associations de tourisme et de plein air), qui les fédère, a dévoilé mercredi une nouvelle enquête selon laquelle les 580 villages de vacances de France ont rapporté l’an dernier 300 millions d'euros aux économies locales et assuré, directement ou indirectement, l’emploi de 8000 équivalents temps plein.

En moyenne, chaque village génère donc près de 800 000 € par an de recettes pour les commerces qui l’environnent, les vacanciers contribuant à hauteur de 511 000 € par an (restauration, essence, achats de souvenirs, loisirs divers…) et les villages eux-mêmes à hauteur de 280 000 € (alimentation, mobilier, entretien, énergie, fournitures…). Les dépenses des clients à l’intérieur des villages (hébergement, nourriture dans le cadre d’une pension ou demi-pension, activités packagées…) ne sont pas prises en compte dans ce calcul.

La palme revient aux villages de montagne

Un village moyen compte 376 lits et génère l’emploi de 23 équivalents temps plein par an, dont 20 en direct (salariés permanents ou saisonniers).

Sur la haute saison estivale, qui concentre 46% du total des dépenses annuelles, l’étude indique qu’un vacancier a dépensé en moyenne 135 € par jour en 2012, soit une augmentation de 4,6% par rapport à 2005 (en euros constants).

Dans le détail, ce sont les villages de vacances de montagne (453 lits et 2,8 M€ de CA en moyenne) qui contribuent le plus à l’économie locale : 1,03 M€ de dépenses en moyenne par an (provenant des clients et des villages eux-mêmes), pour un total de 34 équivalents temps plein (directs ou indirects).

L'Unat rassemble 600 acteurs du tourisme social

Les villages de bord de mer (383 lits et 1,7 M€ de CA annuel en moyenne), rapportent autour de 825 000 € aux commerces locaux et permettent l’emploi de 20 équivalents temps plein. Les structures basées à la campagne, quant à elles, génèrent 565 000 € de dépenses annuelles et près de 16 équivalents temps plein, pour une capacité de 305 lits et un CA de 1,1 M€ en moyenne.

Cette étude a été réalisée durant l’été 2012 dans 24 villages représentatifs de l’ensemble du parc. Les établissements, ainsi que 2000 de leurs clients, ont rempli quotidiennement un état des lieux de leurs dépenses, poste par poste.

L’Unat rassemble au total près de 600 acteurs nationaux ou régionaux (parmi lesquels VVF, Vacances Bleues ou l'UCPA), un parc de 1400 établissements et une capacité de 230 000 lits en 2011 (villages de vacances, maisons, centres pour enfants et adolescents, auberges pour les jeunes, refuges, centres sportifs, campings…), pour 4,5 millions de vacanciers accueillis et un chiffre d’affaires global de 1,6 milliard d’euros.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique