Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Un rapport parlementaire pousse pour une Expo universelle en France

L'idée d'une candidature de la France pour l'Exposition universelle en 2025 réenclencherait une "dynamique" dans le pays, soutient le document rendu public mercredi.

"Rendez-vous en France 2025 !" : voilà le message lancé par les députés Jean-Christophe Fromantin (UDI) et Bruno Le Roux (PS), qui ont présenté mercredi leur rapport parlementaire sur l’opportunité pour la France de présenter sa candidature pour l’Exposition universelle 2025.

Les deux parlementaires, dont le premier est le promoteur de cette idée depuis 2011, ont notamment rappelé que la France n'a pas organisé cet événement international depuis 1900. Elle l’avait en revanche accueilli à cinq reprises au XIXe siècle et à l'aube du XXe, ce qui avait offert au pays "d'extraordinaires leviers de développement pour nos cultures, nos industries et notre urbanisme", ont-ils fait valoir.

Ce projet de nouvelle candidature a suscité selon eux un "enthousiasme" rare chez la centaine de personnes auditionnées dans le cadre de la mission parlementaire, surtout dans une période où "notre pays a besoin plus que jamais de faire valoir ses atouts".

"Renouveller la forme" de l'Expo

Pour voir le projet aboutir, ils indiquent que la candidature devra être déposée à partir de 2016, le Bureau international des expositions prenant sa décision en 2019 au plus tard. Ils plaident par ailleurs pour la mobilisation de tous les acteurs, président de la République en tête, et énoncent une série de recommandations.

Cette candidature n'aura de sens, précise ainsi le rapport, qu’à condition que les futures infrastructures de transports en commun dans la région capitale (le Grand Paris Express et les dessertes directes des aéroports de Roissy et Orly) soient construites à temps.

Le document propose en outre de "renouveler la forme" classique de l'Expo, habituellement concentrée sur un lieu unique et avec des pavillons nationaux bâtis pour l'occasion. L'idée serait une "exposition en trois cercles concentriques : Paris intra-muros, le Grand Paris et les grandes métropoles", qui utiliserait "le patrimoine existant, mettant à la disposition des pays invités les abords d'un site ou monument célèbre, les gares du Grand Paris et du Grand Paris express".

Sensibiliser les Français à la qualité de l'accueil

De même, le modèle économique doit être repensé pour être "économe en dépense publique". Le financement pourrait être un "emprunt obligataire garanti par l'Etat" doublé d'un "financement participatif ouvert au niveau mondial" et d'un développement du mécénat d'entreprise.

Si la candidature est retenue, le recensement des capacités d'hébergement sera une donnée importante, de même que la nomination d'une entité responsable de toutes les opérations de sécurité. Enfin, il faudra lancer une "grande campagne de sensibilisation des Français à la qualité de l'accueil, encourager le volontariat et la pratique des langues étrangères", plaide le rapport.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique