Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Un énième plan pour rebooster le tourisme ultramarin

Le gouvernement veut de low cost sur les Antilles. Pas sûr que les compagnies veulent se lancer en ce moment sur ce segment.

 

Lors des premières assises du tourisme outre-mer qui ont eu lieu vendredi, Yves Jego, secrétaire d’Etat chargé de l’Outre-mer a annoncé des mesures de soutien financiers, visant à exonérer les entreprises du tourisme de 80 % de leurs taxes et impôt sur le foncier bâti. De plus, les hôtels pourront bénéficier d’aides pour rénover leurs chambres.

Le gouvernement veut par ailleurs inciter les compagnies aériennes à bas coûts à desservir l’outre-mer afin de faire baisser les prix des billets vers ces destinations. Cet appel n’est pas dirigé contre les compagnies régulières », a-t-il précisé. Ce vœux risque d’être d’autant plus pieux que le modèle des low cost s’adapte très mal aux destinations long-courriers et que ces compagnies connaissent actuellement des difficultés financières.

L’annonce de Yves Jego sur les compagnies à bas coûts intervient alors que le gouvernement a entamé des négociations avec les compagnies aériennes desservant l’outre-mer pour faire baisser les prix des billets, notamment pendant les périodes de pointe. Il négocie avec ces compagnies une convention permettant la mise en place d’un contingent d’au moins 5% de places par vol, y compris les plus chargés, au prix le plus bas de leur grille tarifaire annuelle, hors offre promotionnelle.

Ces mesures visent à redynamiser le secteur du tourisme en Outre-Mer, toujours plus concurrencé par les autres destinations caraïbes ou d’Océan Indien, moins chères et/ou moins taxées que les départements ultramarins.

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique