Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Uber enregistre 2,8 milliards de pertes

Pour la première fois de son histoire, la plate-forme de VTC Uber a communiqué certains de ses résultats financiers. Malgré une activité en hausse, elle enregistre des pertes importantes.

La licorne continue d'être dans le rouge vif. Vendredi, la société qui n'est pas coté en Bourse – et n'est donc pas tenue de publier régulièrement ses comptes – a annoncé une perte nette, hors la cession de ses activités en Chine de l'an dernier, de 2,8 milliards de dollars. Son chiffre d'affaires atteint 6,5 milliards de dollars (6,1 milliards d'euros) en 2016. Le groupe a également indiqué que le nombre de ses courses avait plus que doublé l'an dernier, s'élevant à 20 milliards de dollars, sans compter la Chine.

Annus horribilis pour le groupe

Le groupe de Travis Kalanick traverse une période de turbulences. En Italie, Uber a échappé in extremis à l'interdiction de circuler. La semaine dernière les chauffeurs de taxi avaient saisi le tribunal de Rome pour "concurrence déloyale". Le Danemark, lui, a frappé fort. L'application Uber y est désormais totalement interdite. Une interdiction qui devrait permettre aux 6 000 chauffeurs de taxi danois "de repartir sur de bonnes bases", selon le syndicat des transporteurs danois 3F.

Ces derniers mois, l'entreprise a également été secouée par plusieurs affaires. En février, une employée a accusé la société d'avoir enterré une histoire d'harcèlement sexuel. Plusieurs de ses hauts dirigeants ont démissioné il y a peu, et sur Internet circule la vidéo d'une altercation entre Travis Kalanick, le PDG d'Uber, et un de ses chauffeurs. Uber est également poursuivi par Waymo, la filiale d'Alphabet, la maison-mère de Google, pour le vol d'une technologie essentielle aux voitures autonomes, le gros projet d'Uber.

Des pertes… mais toujours des réserves !

Depuis sa création en 2009, le géant des VTC a dépensé plus de 8 milliards de cash. Toutefois, la société a d'importantes réserves avec plus de 7 milliards de dollars de trésorerie, et 2,3 milliards d'emprunt bancaire qu'elle n'a pas encore utilisé. Sa valorisation établie sur la base des levées de fonds réalisées auprès d'investisseurs est d'environ 70 milliards de dollars.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique