Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

TUI Travel planche sur l’avenir de Nouvelles Frontières et Marmara

Pas de fusion en vue pour les deux filiales françaises, qui conservent leurs marques mais des synergies renforcées et une distribution élargie.


 

A l’occasion de la présentation hier à Londres des 100 jours de TUI Travel (le N°1 mondial du tourisme né le 3 septembre dernier de la fusion du britannique First Choice et des activités touristiques de l’allemand TUI AG), Peter Long, directeur général et Bart Brackx, en charge des marchés Europe de l’ouest (dont la France) ont précisé quelques points sur la réorganisation des marques dans l’hexagone. Dépendants depuis début janvier de la même division, Marmara et Nouvelles Frontières vont continuer à coexister. Pas de fusion en vue donc mais des synergies qui vont monter en puissance (notamment en matière d’achats aériens et de renforcement de l’offre au départ de province) même si Bart Brackx a insisté sur les différences de deux TO en termes de positionnement, de destinations, de modèle économique. Marmara bénéficie d’une capacité d’achat plus importante pour les hôtels et les vols, du fait de sa politique de destinations très ciblées. Mais le réseau d’agences dédié de Nouvelles Frontières est plus efficace que la stratégie de distribution de Marmara. De quoi ouvrir d’intéressantes pistes de réflexion. Bart Brackx a ainsi mentionné l’accroissement souhaité de l’offre au travers des clubs Marmara, Paladiens et Koudou ainsi que l’introduction de marques plus spécialisées sur des niches comme l’aventure (Aventuria, autre marque française de TUI Travel, y gagnera sans doute en audience). Il a surtout insisté sur la nécessité de rationnaliser l’offre de Nouvelles Frontières, avec un portefeuille hôtelier réduit et la volonté d’améliorer la distribution de Marmara au travers de notre système de distribution contrôlé. De là à imaginer que les produits Marmara soient bientôt distribués dans les agences NF, il n’y a qu’un pas qui pourrait être rapidement franchi. 

Sur le marché britannique, les décisions sont plus nettes puisqu’il a été annoncé hier que TUI Travel procéderait à la fermeture d’une centaine d’agences avec une réorganisation qui promet nombre de licenciements.

 

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique