Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Travail dominical à Paris : des commerçants critiquent les zones touristiques choisies

Les syndicats du commerce parisien désapprouvent le périmètre des futures zones touristiques internationales, accusant la loi Macron d’avoir pour objectif  "la généralisation du travail du dimanche". 

Les syndicats du commerce parisien (CGT/SUD/Unsa/CFDT), rassemblés au sein du Clic-P, ont fait part lundi de leur protestation face au projet de décret délimitant les futures zones touristiques internationales (ZTI) dans la capitale, périmètres dans lesquels les commerces seront autorisés à ouvrir le dimanche.

Dans un communiqué, le Clic-P, qui affirme avoir pris connaissance de ces projets comprenant "12 zones et la quasi-totalité des gares", dénonce une loi Macron ayant "pour objectif la généralisation du travail du dimanche dans le commerce, le tourisme international ne constituant qu'un artifice de communication". Pour les syndicats, les zones telles qu’elles sont définies dans le projet vont "bien au-delà des périmètres de fortes fréquentations touristiques internationales qui ont servi de prétexte à l'élaboration de la loi", pointant du doigt certains centres commerciaux parisiens comme "Beaugrenelle, Bercy 2, Italie 2, qui ne sont pas précisément connus pour leur affluence touristique internationale". Le Clic-P évoque également le cas de la FNAC qui, bien que l’amendement stipulant que "les commerces de détail de biens culturels peuvent déroger à la règle du repos dominical en attribuant le repos par roulement" ait été retoqué, "voit tous ses magasins parisiens se retrouver dans les ZTI".

6% de la surface de la capitale selon le gouvernement

"Il ne s'agit en aucun cas de la généralisation de l'ouverture des commerces le dimanche puisque ces zones proposées correspondent seulement à 6% de la surface de la capitale", a réagi lundi le cabinet du ministre de l'Economie Emmanuel Macron, dans une déclaration à l'AFP. "Toutes ces zones correspondent à des zones de transport important avec une forte présence hôtelière et des monuments qui participent à la fréquentation touristique de Paris".

"Nous sommes dans une phase de concertation avec les élus locaux. Cette carte a été soumise pour avis aux acteurs. Les zones proposées correspondent aux trois critères définis par la loi, à savoir le rayonnement international des zones, l'affluence des touristes résidants hors de France et l'importance de leurs achats", a fait valoir la porte-parole du ministère. "Le principe qui définira l'ouverture des commerces le dimanche sera bien l'accord au sein de chaque entreprise", a-t-elle assuré.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique