Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

TourCom déréférence Go Voyages

Richard Vainopoulos arrête bientôt de travailler avec Go Voyages, pour lancer sa propre solution aérienne, ouverte aux agences TourCom comme aux non-adhérentes. Des pilotes ont démarré.

C’est un déréférencement hautement symbolique : "Nous nous séparons de Go Voyages au mois de mars, explique Richard Vainopoulos, président de TourCom. Pendant longtemps, à l’époque de Nicolas (Brumelot) et de Carlos (Da Silva), Go Voyages était notre fournisseur principal pour le vol sec. La prise en main par l’Espagne a réorienté l’activité vers le BtoC, au détriment du BtoB".

Un site BtoB en français

Dans la foulée, le réseau volontaire lancera sa propre solution, née d’une joint-venture avec le consolidateur Aerticket, une société basée à Berlin. "Nous la sortirons en février ou en mars prochain. Des pilotes sont installés dans des agences depuis deux mois". Il s’agira d’un site uniquement BtoB, proposé aux distributeurs adhérents comme aux non-adhérents, à commencer par les agences non-IATA. "Le site ira chercher les meilleurs tarifs dans les 12 pays, où Aerticket est présent".

Si TourCom déréférence Go, il conserve en revanche des accords avec Sirius et Resaneo. "Les agences de voyages n’aiment pas être limitées dans leurs choix".

Fram restera radié

Quid de Fram ? Radié depuis fin novembre 2015, le TO toulousain reste non-grata depuis sa reprise par le groupe Karavel-Promovacances via LBO France. Les lignes pourraient-elles bouger ? Pas question, répond Richard Vainopoulos. "Les dirigeants de Karavel sont extrêmement brillants. Mais leur vision ne correspond pas à celle de la distribution. C’est un mélange on-off que l’agence de voyages ne saura pas maîtriser. Et leurs produits ne seront jamais haut de gamme. Nous, nous devons nous concentrer sur des produits à forte valeur ajoutée". Ce qui n'empêche pas des adhérents de vendre Fram…

Une bonne année

TourCom, qui compte 790 points de vente, a plus que maintenu son activité en 2016. "Le volume d’affaires global a atteint 2,5 milliards d'euros, contre 2,4 milliards d’euros en 2015". Les ventes de TourCom Réceptifs (80 réceptifs) ont augmenté de +7%, à environ 40 millions d’euros. Le chiffre d’affaires de croisière sera à 100 millions d’euros, estime le patron du réseau.

S’agissant de l’avenir, aucun nouveau concept d’agence n'est dans les cartons, à l'exception notable du très original Travel Truck by Karine. "Ce qui est important, c’est de recevoir les personnes en tête-à-tête, de manière isolée. Celui qui a de l’argent aujourd’hui ne veut pas le montrer".