Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Top of Travel ne craint pas la crise

Top boucle 2008-2009 en positif et conjure la crise en programmant, selon le modèle qui a fait son succès, de nouvelles destinations pour 2010.

Top of Travel se sort bien de l’exercice 2008-2009, avec un trafic en progression de 7 % (53 000 clients) et un chiffre d’affaires de 38,5 ME (+ 2,3 %). Le résultat net sera également positif et cela malgré les promotions que le TO a dû consentir pour animer les ventes. Aller chercher le client en lui proposant des produits maîtrisés sur quelques destinations choisies avec des départs de proximité, telle est la formule gagnante de Top, qui persiste et signe pour 2009-2010. Pas question de rester les bras croisés face à la crise. Helmut Stuckelschweiger, directeur général du TO, « livre bataille » en lançant de nouveaux axes. Les Antilles françaises étoffent ainsi la brochure Îles avec une programmation très packagée de séjours et circuits qui tranche sur l’offre classique, comme ce combiné de 12 jours Martinique-Guadeloupe. L’objectif est modeste (700 clients) mais Top, qui vole avec Air France, Air Caraïbes et Corsairfly, y voit l’opportunité d’équilibrer sa saisonnalité trop estivale.

LE « GRAND RETOUR DE L’AUTRICHE »

Le Cap-Vert est pour les mêmes raisons réactivé (en co-affrètement avec Look vers Boa Vista). Madère (18 000 clients) continue de monter en puissance avec un pont aérien encore accru à partir du 19 décembre (une chaîne charter au départ de Lyon en plus de celle de Nantes et une tournante depuis les aéroports secondaires qui sera maintenue en juillet-août). Le cap des 20 000 passagers devrait être dépassé. Autre levier de croissance en 2010, l’Écosse, incluse dans le catalogue Groupes (à l’instar de l’Andalousie), et qui fera l’objet d’une brochure dédiée pour les individuels (autotours, circuits) en janvier. Top affrètera à partir du 14 mai un vol hebdomadaire Paris-Édimbourg jusque fin septembre. Le TO, qui reprogrammera l’Algarve, annonce aussi le « grand retour de l’Autriche » avec une production repensée. Bref « on prend le taureau par les cornes », en tablant sur un exercice de croissance, à plus de 40 ME. Le lancement du site BtoB en fin d’année devrait contribuer à ce beau résultat.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique