Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Thomas Cook France est, un peu moins, dans le rouge

Les résultats de l'exercice 2015-2016 font état d'une amélioration pour Thomas Cook France qui réduit ses pertes, tandis que sa maison mère subit une baisse de bénéfice imputée en partie à désaffection pour la Turquie.

Le groupe Thomas Cook, malgré une année "difficile" a plutôt bien résisté.

L'exercice clos le 30 septembre dernier fait état d'un chiffre d'affaires quasi stable par rapport à 2015, à 7,81 milliards de livres. Le bénéfice est en revanche impacté, en recul de plus de 50%, à 9 millions de livres (10,6M€) contre 19 millions (22,4M€) au titre de l'exercice précédent. 

Belle performance française

Même compensée par d'autres destinations comme l'Espagne, la baisse de la demande vers la Turquie a pénalisé le groupe qui a néanmoins profité d'effets de changes favorables.

Dans un contexte géopolitique tendu et magré les attentats qui ont frappé la France et la Belgique, le marché hexagonal s'en tire plutôt bien. Certes, toujours pas de retour à l'équilibre tel que Nicolas Delord, le patron de Thomas Cook France l'avait envisagé il y a 18 mois, mais une nette amélioration. "Notre actionnaire est pragmatique et comprend le contexte", nous confiait-il il y a quelques semaines. De fait, la filiale française réduit sa perte, de l'ordre "de 5 et 8 millions de livres", indique le communiqué sans plus de précision. Au cours de l'exercice 2015, celle-ci s'était élevée à 18M€.

Concernant les réservations sur la saison hiver, si elles sont en retrait de 5% sur le marché allemand, dû principalement à la désaffection pour la Turquie, le groupe note une "belle performance" sur le marché français où Jet tours est en reconquête de parts de marché.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique