Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Low cost long-courrier : Norwegian accélère son offensive en France

 »

Encouragée par ses premiers succès commerciaux en France, Norwegian confirme ses projets de développement sur le low cost long-courrier en ouvrant une base pilotes à Roissy en 2017, a annoncé son PDG Bjorn Kjos lors d'une conférence de presse le 24 novembre. Une nouvelle contrariante pour Air France, qui exploite à CDG son hub principal.

Une nouvelle ligne Paris-Orlando

Si elle devrait compter rapidement une soixantaine de pilotes, la future base parisienne a vocation à en accueillir entre 300 et 500, à condition que la compagnie obtienne de la DGAC les droits de trafic nécessaires pour augmenter ses fréquences et ouvrir de nouvelles routes, notamment vers l'Afrique et l'Asie. Une fois cette première base bien développée, une base PNC pourrait également voir le jour à Paris.

La low cost étoffe son réseau au départ de Paris en ouvrant une ligne directe vers Orlando, à partir du 31 juillet. Opéré une fois par semaine, le vol est commercialisé à partir de 179 euros l'aller simple. Interrogé sur la proximité de cette ville avec Miami, déjà desservie depuis Paris, Bjorn Kjos estime que le marché est suffisant pour remplir les avions.

Carton plein pour les premiers vols transatlantiques

Par ailleurs, le vol Paris CDG-New York JFK passe en quotidien à partir du 27 juillet 2017, contre 4 vols hebdomadaires jusqu'à présent. Les fréquences doublent pour les lignes Paris-Fort Lauderdale/Miami (2 vols par semaine) et Paris-Los Angeles (4 vols par semaine). Lancées en juillet, ces trois lignes sont déjà rentables, affirme Bjorn Kjos. Jusque fin octobre, elles ont transporté 50 000 passagers, avec un taux de remplissage à 93% en moyenne.

La recette du succès réside dans des tarifs très attractifs, à partir de 179 euros l'aller simple, mais ne comprenant ni le bagage en soute ni le repas à bord, lesquels sont proposés en option. Pourtant, les frais ancillaires, générés par la vente de ces services additionnels, ne représentent que 15% du chiffre d'affaires total de la compagnie, 20% tout au plus pour le long-courrier, assure Bjorn Kjos.

Les vols directs Paris-Antilles pas avant 2019

Sur les Antilles françaises, Norwegian temporise. Alors qu'elle laissait entendre au mois de juin qu'elle pourrait ouvrir des lignes directes entre les Antilles et la métropole dès 2017, le projet, toujours dans les tuyaux, est loin d'être abouti. "C'est un marché très fort, mais nous avons d'autres destinations à desservir en priorité et nous n'avons pas les capacités pour le moment. Cela se fera plutôt dans deux ans. Une fois que nous aurons une base en Guadeloupe et en Martinique pour desservir les Etats-Unis et l'Amérique du Sud, il sera naturel d'ouvrir des vols directs vers Paris", détaille Bjorn Kjos.

La low cost regarde aussi vers les villes françaises de province qu'elle envisage de relier en direct aux Etats-Unis, avec l'arrivée des A321 LR qui seront livrés à partir de 2019.

Outre Paris, Norwegian se développe aussi sur le long-courrier au départ de Barcelone et d'Amsterdam où elle ouvrira des bases en 2017. Pour soutenir cette montée en puissance, la compagnie a lancé une grande campagne de recrutement de 600 pilotes, dont 300 sur le long-courrier.

En plus de la centaine d'avions qui compose sa flotte actuellement, 250 appareils sont en commande sur les cinq prochaines années. En 2016, Norwegian a transporté 30 millions de passagers. Elle en attend 34 millions l'année prochaine. 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique