Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Tensions dans le Golfe autour du transport des pèlerins

 »

L'Arabie saoudite, qui a rompu ses relations diplomatiques avec le Qatar, avait annoncé qu'elle enverrait des avions saoudiens pour transporter les pèlerins qataris. Il s’agissait là d'un premier signe d’assouplissement, depuis le 5 juin, date de la rupture des relations diplomatiques de Ryad avec Doha. Une rupture imitée par les Emirats arabes unis, le Bahreïn et l’Egypte, qui accusent le Qatar de soutenir des groupes extrémistes et de s’être trop rapproché de l’Iran, le rival chiite.

Pas d'avions saoudiens à Doha

Saleh al-Jassera, le directeur général de Saudi Arabian Airlines, a déclaré que la compagnie avait jusqu’à présent été incapable de programmer des vols pour transporter les pèlerins qataris de l’aéroport international Hamad à Doha, les autorités qataries n’ayant pas autorisé l’atterrissage des appareils.

"Les autorités qataries n’ont pas autorisé les avions d’atterrir car ces derniers n’avaient pas le bon document, bien que le papier ait été déposé il y a deux jours", explique l’agence de presse officielle saoudienne SPA.

Les pelerins qataris obligés de prendre des vols saoudiens

Dans une déclaration, le ministère qatari des Affaires étrangères, lui, a exprimé sa surprise face à la décision de Riyad de restreindre le transport des pèlerins du Qatar aux seuls vols de la compagnie nationale saoudienne.

"Limiter le transfert des pèlerins du Qatar à la Saudi Arabian Airlines est sans précédent, illogique, surprenant et contrevient aux enseignements de l'islam", affirme le porte-parole du ministère, Ahmed ben Saïd Al-Rumaihi.

Une vidéo polémique

Selon l’agence gouvernementale russe Sputnik, la mission du Qatar auprès de l'OACI à Montréal a également remis une lettre officielle au secrétaire général de l'organisation "suite aux violations commises par les pays qui ont instauré un blocus (du Qatar) et tentent d'intimider les passagers par le biais de leurs chaînes de télévision satellitaires", a expliqué le ministère  qatari des Transports  sur son site.

En effet, la chaîne Al Arabiya avait précédemment diffusé une vidéo d'animation évoquant deux ripostes possibles de la part de l'Arabie saoudite en cas de violation de son espace aérien par des avions qataris, civils compris. Ainsi, l'aviation saoudienne pourrait "abattre tout avion entrant dans son espace aérien considéré comme un objet ennemi".

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique