Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Sortie de crise sanglante à Bangkok

Au moins 12 personnes ont été tuées hier dans la capitale thaïlandaise, alors que les forces de l’ordre ont donné l’assaut. Les chemises rouges ont décidé de se rendre. Le couvre feu a été étendu à tout le nord du pays.

Bangkok était hier soir une capitale en flammes, théâtre de violences de rues que le gouvernement avait beaucoup de mal à contrôler, après un assaut de l’armée sur le camp retranché des chemises rouges, qui a fait au moins douze morts et conduit à la reddition des principaux leaders contestataires. La Bourse de Bangkok, plusieurs centres commerciaux dont l’immense Central World et ses boutiques de luxe, des banques ainsi que les locaux d’une chaîne de télévision avec 100 personnes à l’intérieur, ont été incendiés.
L’armée a imposé dans la ville un couvre-feu durant toute la nuit. L’accès à l’aéroport reste cependant possible. Le couvre-feu a également été étendu à 23 provinces du nord et du nord-est du pays, les violences ayant gagné ces régions, dont sont originaires nombre de chemises rouges. Des milliers de manifestants ont ainsi incendié le siège du gouvernement de la province d’Udon Thani.
Hier soir, le Quai d’Orsay recommandait  « d’éviter tout déplacement à destination de Bangkok et dans les régions du nord et du nord-est de la Thaïlande », mais signalait que « les déplacements en dehors de Bangkok ne sont pas déconseillés dans les régions touristiques du Sud ».

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire