Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Ski/Covid-19 : tous les détails du nouveau protocole sanitaire

Le gouvernement a publié le protocole national qui sera appliqué dans les remontées mécaniques de montagne, en France, pour la saison d’hiver 2021/2022. Les réservations, elles, reprennent un rythme intéressant.

Comme nous l’avons récemment annoncé, le port du masque est obligatoire, et ce, dès l’âge de 11 ans, dans l’ensemble des remontées mécaniques ainsi que dans les files d’attente. Il est recommandé pour les enfants de 6 à 11 ans. Seuls les téléskis et tapis roulant pourront, éventuellement, être exonérés du port du masque lorsqu’ils sont empruntés par un seul usager à la fois.

Les skieurs ont l’obligation de porter un masque chirurgical ou un masque en tissu de catégorie 1. Concernant les tours de cou, seuls ceux qui sont filtrants et homologués seront autorisés comme alternative aux masques. Par contre, pendant la pratique du ski en tant que telle, le port du masque ne sera pas obligatoire. Les skieurs devront respecter, dans les files d’accès, une distance entre les personnes ou groupes de personnes voyageant ensemble, et les mesures barrière habituelles sont en place dans tout le domaine skiable (distribution de gel hydroalcoolique, etc…).

Si le taux d’incidence national dépasse 200 cas pour 100 000 habitants, le pass sanitaire deviendra obligatoire dès l’âge de 12 ans, comme cela avait également été annoncé. Pour faciliter la mise en place d’une éventuelle mesure, le gouvernement s’est engagé à l’annoncer plusieurs jours à l’avance. L’annonce officielle sera faite, au plus tard, le mardi pour le samedi suivant. Le pass sanitaire serait exigé dans les espaces de vente des exploitants de remontées mécaniques, dans les cours de ski, ainsi que sur le domaine skiable.

Le nouveau protocole dynamise les réservations

Pour les professionnels du tourisme, cette feuille de route désormais bien établie « donne une visibilité appréciable » aux pratiques du ski comme aux professionnels de la montagne, selon Domaines Skiables de France. Elle permet également au marché de se projeter, dynamisant les tendances de réservations. A date, le taux de réservation constaté sur l’ensemble de la saison plafonne à 43%, contre 45,5% en 2019, selon les résultats d’une étude dévoilée par Patrick Provost (président de la commission Observatoire de Montagne au sein de France Montagnes). « Malgré ce léger retard, nous sommes satisfaits car l’hiver 2019/2020 était d’excellente qualité. »

Dans le détail, ce chiffre global se confirme. Les Alpes, au Nord (45%) comme au Sud (35%), accusent 3 points de retard par rapport à 2019, tandis que les Pyrénées, avec 25% de réservations pour la saison effectuées, sont en hausse de 1%. Mais, surtout, le marché s’emballe depuis que le gouvernement a éclairci les contours du protocole évoqué précédemment. « Nous observons 5% de retard par rapport à 2019, mais il y a 15 jours, c’était 12% : les réservations arrivent et s’accélèrent depuis que le marché sait que les remontées mécaniques ouvriront », analyse Alexandre Maulin, président de Domaines Skiables de France.

Par ailleurs, selon Patrick Provost, cette « petite baisse » trouve également sa source dans la reprise difficile de certains marchés étrangers. « Si les marchés belges et néerlandais sont stables, il manque encore la clientèle britannique, qui est majoritaire dans nos domaines l’hiver. Plus globalement, les marchés issus du long-courrier ou des pays de l’Est ont également du mal à repartir ». Suspendus à l’évolution de la situation sanitaire en France et en Europe et aux restrictions de voyages qui en découlent, ils ne devraient pas être très nombreux cet hiver dans les massifs français.

Pour les professionnels du secteur, cet hiver sera, quoiqu’il arrive, « celui du renouveau. Après 20 mois de difficultés, nous pouvons enfin rouvrir nos remontées mécaniques », conclut Jean-Luc Boch, président de l’Association nationale des maires de stations de montagne.  

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique