Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Sites marchands de voyages : 5 bugs classiques, 3 solutions

Comment optimiser son site marchand de voyages ? Son appli ? Byron Group partage des conseils pour ne pas rater des ventes.

L’été représente une période déterminante pour les acteurs du e-tourisme et leurs ventes de dernière minute. A charge pour les entreprises du secteur d’éviter les bugs sur leurs sites marchands ou leurs applis, causes majeures d’abandon de panier.

Société spécialisée dans le test de sites et applications mobiles, Byron Group a listé 5 potentielles sources de bugs, qui peuvent casser le parcours d’achat, et des solutions pour les esquiver.

5 grands bugs

  • le bug de compatibilité – Certaines fonctionnalités ne peuvent fonctionner à cause de l’OS ou de la surcouche constructeur empêchant l’internaute de terminer son parcours d’achat ;
  • le bug de publicité – Dès l’ouverture du site mobile, une publicité apparaît sans bouton visible pour la fermer, obligeant alors le client à quitter et à la rouvrir ;
  • le bug dit « sur le tunnel d’achat » – L’utilisateur se retrouve bloqué lors de la finalisation de sa commande engendrant une perte de confiance et le départ du client sur un site concurrent ;
  • le bug cross ou omni-canal – Ce bug provoque la perte des données lorsque le client consulte son panier en passant de son ordinateur à son mobile ou en se rendant en agence de voyage.

Le testing, véritable anti-bug

Mettre en place des tests réguliers peut s’avérer nécessaire pour préserver son activité, poursuit Byron, qui prêche aussi pour sa paroisse bien sûr. Ses conseils ? Trois tests permettent d’analyser une appli ou une plate-forme en ligne :

  • Le test fonctionnel d’achat (simuler tout simplement un acte d’achat avec le panier client) ;
  • le test compatibilité multidevices (faire des tests sur plusieurs configurations : tablette, mobile, ordinateur, OS, taille et résolution d’écran, navigateur, etc..) ;
  • le test scénarii utilisateurs (reproduire les scénarii préparés en amont pour les formulaires de réponses de manière soit manuelle soit automatisée. Cette dernière étape correspond aux usages des utilisateurs, elle tend à imiter au maximum les comportements des clients selon leur mode de vie).

Ces tests peuvent être menés en interne, mais les acteurs majeurs du secteur devront trouver des solutions « industrielles » afin de déceler facilement des anomalies critiques, pour ensuite les corriger.