Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Showroomprive réalise 5% des ventes dans le voyage

  Le portail de ventes privées a démarré la commercialisation de voyages en février 2011.

Le site Showroomprive.com est toujours en phase de décollage dans le tourisme. "Nous avons réalisé des ventes de 7 millions d’euros en 2011, et nous visons 12 millions cette année", explique Odile Blanchard, sa directrice voyages. Le portail spécialisé dans le prêt-à-porter est sur un rythme global de ventes de 180 millions d’euros l’an dernier, et de 250 millions en 2012.

Environ 60% des réservations concernent la destination France. "Depuis le printemps, nous essayons de développer les destinations étrangères, poursuit Odile Blanchard. Nous avons pour habitude de travailler avec de grands TO. Nous voulons davantage conclure des contrats en direct avec des hôtels, pour des city breaks en Europe et des séjours long-courrier". Showroomprive annonce avoir déjà des accords avec Châteaux Hôtels Collection, Barrière, Astérix, Smartbox, Maëva, Pierre & Vacances.

4 millions d'abonnés

L’un des autres axes de développement d’Odile Blanchard, c’est le mobile. Les smartphones et les tablettes génèrent 25% du trafic et 20% des ventes du groupe, mais pas pour les séjours et escapades. "L’offre voyage n’est accessible que sur une application iPad, depuis quelques jours. Dans les tous prochains mois, elle sera également sur l’iPhone.

Showroomprive compte 8,5 millions d’adhérents en France, mais seulement 4 millions reçoivent sa newsletter dédiée au voyage, qui est depuis février 2011 un axe de diversification, au même titre que les produits culturels. Le spécialiste des ventes événementielles, un des challengers actifs de Vente-privee.com, emploie 450 collaborateurs, dont une quinzaine pour sa section tourisme.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique