Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Sept et demi courtise les groupistes et délaisse Nortours

Le producteur de voyages de groupes en Europe se rapproche des agences spécialistes des comités d’entreprises. Et cherche un acquéreur pour sa marque TO spécialiste de la Scandinavie.

Baisse d’activité très limitée pour Sept et demi cette année. Le spécialiste des groupes termine l’exercice 2009 avec un chiffre d’affaires de 4 millions d’euros, en recul de 3% par rapport à 2008. Ce sont désormais les groupistes, agences spécialistes des comités d’entreprises notamment, que la marque veut conquérir. « Ils sont cinq ou six principaux », commente Dominique Friedman, DG du groupe. Les premières démarches, entamées très récemment, semblent déjà porter leurs fruits. Le CA engrangé par Sept et demi pour l’année 2010 est déjà égal à 50% du chiffre réalisé en 2009. Après s’être ouvert à l’Italie, la marque spécialiste de l’Europe centrale, orientale et scandinave, entend aussi se positionner sur les villes culturelles d’Espagne, du Portugal, de Grèce, de Turquie ou d’Israël. Et elle annonce la création, au premier trimestre 2010, de Sept et demi Event, destinée à développer l’offre de voyages à l’occasion d’événements culturels, musicaux ou sportifs.

Bilan beaucoup moins réjouissant pour Nortours, en revanche. Le TO spécialiste de la Scandinavie, filiale de Sept et demi, termine l’année sur une baisse de CA de 30% par rapport à 2008, plombé par l’effondrement des ventes sur le segment individuels. « Le seul axe qui rapporte de l’argent chez Nortours, c’est la Laponie l’hiver, ce qui ne marche pas cette année, lâche Dominique Friedman. Le Nouvel An est complet, mais Noël s’est très mal vendu. » Résultat : le TO devrait vite abandonner les affrètements et co-affrètements aériens et davantage pousser les courts séjours. En attendant de trouver un acquéreur, puisque Dominique Friedman ne cache plus, désormais, son souhait de vendre la marque. Avis aux intéressés…

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique