Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Ryanair attaquée en justice par Flightright

Fortement perturbée cet été par de nombreuses grèves, Ryanair refuse d’indemniser les passagers concernés. C’était sans compter sur Flightright, le site spécialisé dans le droit des passagers aériens, qui a saisi la justice allemande ce jeudi.

Le syndicat de pilotes allemand Vereiningung Cockpit (VC) a mené vendredi 10 aout une grève de 24 heures entrainant l’annulation de 250 vols (et 150 autres en Belgique, Irlande et Suède où les pilotes avaient également lancé une grève, affectant au total 55.000 passagers). Selon Ryanair, cette grève est « injustifiée ». La compagnie à bas prix a donc déclaré qu’aucune compensation ne sera donc versée.

Ryanair refuse d’indemniser

Mais Flightright rejette la position de Ryanair selon laquelle une grève est une « circonstance exceptionnelle ». La société spécialisée dans le droit des passagers estime que la grève du vendredi 10 aout est une « conséquence logique des positions discutables de Ryanair vis-à-vis de son personnel »,« provoqué depuis des années via le dumping des salaires et des tactiques d’épuisement progressif dans les négociations avec les syndicats ».

A l’inverse, Ryanair estime qu’en vertu de la directive européenne UE261, « aucune indemnisation n’est payable lorsque le syndicat agit de manière déraisonnable et totalement hors du contrôle de la compagnie aérienne ». Et ajoute que « si cela était sous notre contrôle, il n’y aurait pas d’annulations ».

Dissuader les clients de demander une indemnisation

« Cette position, défavorable aux consommateurs, est une pratique courante chez la compagnie aérienne, explique Flithright. Celle-ci espère alors contenter un maximum de passagers, en leur proposant de modifier leurs réservations ou de rembourser leurs billets, comme l’y oblige le règlement, les dissuadant ainsi de réclamer les indemnités auxquelles ils peuvent prétendre ».

Rappelons qu’en avril 2018, la Cour de justice de l’Union européenne a décidé que les compagnies aériennes ne pouvaient plus se libérer de leur obligation d’indemnisation en cas de grève, à condition que celle-ci s’inscrive dans la sphère d’influence de la compagnie. Ainsi, la compagnie Ryanair est ici tenue d’indemniser ses clients pour les vols annulés.