Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Roissy et Orly perturbés par une grève des VTC aujourd’hui et demain

Aujourd’hui et demain, les chauffeurs VTC vont bloquer les aéroports parisiens. Ils réclament les mêmes avantages fiscaux que les taxis sur les carburants, un numerus clausus pour les cartes professionnelles et la mise en place d’une tarification minimale.

Deux organisations syndicales de chauffeurs VTC (CFDT-VTC et FO Capa-VTC) ont lancé hier à faire grève à Paris pour les 10 et 11 janvier 2019. Ils réclament l’ouverture d’une négociation avec le gouvernement concernant une détaxe sur le carburant ou encore la mise en place d’un tarif minimum. Ils demandent les mêmes avantages fiscaux que les taxis sur les carburants, un numerus clausus pour les cartes professionnelles et la mise en place d’une tarification minimale.

Dès ce matin, les chauffeurs VTC se sont ainsi rassemblés vers 6 heures à la Porte Maillot à Paris afin de réaliser une opération escargot jusqu’à Roissy Charles de Gaulle, et « bloquer » l’aéroport parisien. Ils sont appelés à renouveler l’action vendredi matin, en se rassemblant à partir de 6 heures porte d’Orléans, dans le sud de la capitale, pour cette fois-ci aller « bloquer » l’aéroport d’Orly.

« Mouvement social des VTC, perturbations possibles des accès routiers vers/depuis aéroport #CDG. Vérifiez les conditions de circulation ou privilégiez les transports ferroviaires » a indiqué hier ADP sur son compte Twitter.

Vers 10 h, les chauffeurs VTC ont quitté les périphérique pour rejoindre l’A1 et bloquer l’entrée de l’aéroport Roissy Charles de Gaulle.

Les collectifs de VTC estiment que les chauffeurs travaillent en moyenne soixante heures par semaine pour percevoir le Smic à la fin du mois. Selon les estimations de la CFDT, un chauffeur VTC gagnerait en moyenne 7,56 euros brut par heure. Tous dénoncent la précarité du métier et des charges trop élevées.

Demain, l’opération devrait être répétée à l’aéroport d’Orly. Conseillez à vos clients d’anticiper encore plus et de privilégier le RER.

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique