';
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Révolution de palais

Hervé Novelli va-til laisser son nom dans l’histoire de notre secteur grâce à sa loi sur le développement et la modernisation des services touristiques? À l’heure où nous publions, cette loi, dite ?Novelli?, est examinée à l’Assemblée nationale, et ce durant trois jours. Rien n’est moins certain qu’elle soit votée en l’état. Des amendements pourraient bien l’amener à faire de nouveau la navette entre les deux Chambres.

L’on sait d’ores et déjà que le texte pourrait faire l’objet de modifications, notamment sur la question des émetteurs de coffrets cadeaux, et sur la déspécialisation des baux commerciaux. Moins, probablement, sur l’épineuse question de la responsabilité de plein droit des agents de voyages… Enfin, il nous faudra patienter jusqu’aux décrets d’application pour connaître les modalités de la garantie financière des agences de voyages ?nouvelle formule?.

Sur le même sujet

Quoi qu’il en soit, cette loi, qui s’imposait pour répondre aux exigences européennes, aura le mérite d’éclairer certaines insuffisances, des manquements, voire des incohérences. Et aussi de fédérer les acteurs du secteur dont le rôle dans la préparation de la loi, de consultatif, a pu se révéler militant. Tel le Snav, qui s’est fait le porte-étendard des agences – et c’est bien là son rôle – en pratiquant dernièrement un lobbying actif auprès des députés.

De quoi redorer le blason du syndicat auprès des agences qui douteraient encore de l’efficacité de ses actions, de capter de nouveaux adhérents et pourquoi pas, faire revenir les anciens.

Laurence ROUSSEAU
Directrice de la rédaction

Réagir à cet article

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire