Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Restructuration en vue chez Apavou-Hôtels

Conséquence de l’épidémie de chykungunia et de la brutale chute de fréquentation à la Réunion, le groupe Apavou-Hôtels annonce une restructuration assortie d’un plan de sauvegarde de l’emploi.

Pour faire suite à la crise sanitaire suivie de la crise économique que vit l’industrie touristique à la Réunion, la direction de Apavou-hôtels annonce un projet de restructuration. Les partenaires sociaux ont été consultés sur les nouvelles orientations économiques, envisageables pour la Sregh SA, société qui exploite la majeure partie de Apavou-Hôtels.
Dans un communiqué, le groupe hôtelier dresse un bilan sans appel  de la situation :
De février à avril, le grand hôtel des Mascareignes*** enregistre 9000 nuitées annulées et ce, sans prévision de nouvelles prises de réservations pour les saisons touristiques programmées, à court / moyen terme. Malgré une forte relance entreprise, avec l’ensemble de ses collaborateurs, Apavou-Hôtels se voit contraint d’envisager, pour prévenir ses coûts de fonctionnement sans rapport avec les simulations de chiffre d’affaires prévisionnels, de modifier son offre, comme déjà projeté par d’autres acteurs économiques du tourisme.

Le communiqué détaille les mesures déjà prises :  la fermeture de l’hôtel Maharani***le 12 février, puis celle de l’hôtel Les Aigrettes **le 13 mars et le transfert de leurs activités respectives sur le Grand Hôtel des Mascareignes***, afin, dans premier temps de faire face à la crise. Le 31 mars, le Lancastel**, fréquenté majoritairement par un tourisme régional, ferme ses portes. Afin de maintenir les exploitations, une reconversion des établissements en résidence hôtelière a été envisagée, mais la crise a aussi considérablement freiné le tourisme de longs séjours. Dans ces conditions, Apavou Hôtels ne peut faire l’éconolie d’une restructuration : Au moment où la clientèle loisirs, cible principale des hôtels de l’ouest, est absente et où une situation économique ne permet pas de soutenir des charges non compensées par du chiffre d’affaires, il est vital pour sécuriser une partie de l’activité et préserver le maximum d’emplois, de restructurer la Sregh SA. poursuit le communiqué.
Ce plan de restructuration porte sur le maintien dans le nord des activités des hôtels Le Saint Denis*** et Jardins de Bourbon**, fréquentés notamment par une clientèle d’Affaires moins affectée, à ce jour, par la crise sanitaire. Dans l’ouest, il est prévu de  concentrer l’offre sur l’Hôtel Maharani***, (55 chambres), établissement mieux dimensionné au contexte actuel.

Cette réorganisation s’accompagne « d’une restructuration importante du nombre de postes »  avec la mise en place d’un plan de sauvegarde de l’emploi, en concertation avec les partenaires sociaux, afin d’accompagner les salariés dans cette phase difficile ainsi que leurs démarches de retour à l’emploi.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique