Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Reprise de Donatello : Travel Europe va l’emporter

Les salariés de Donatello ne se font plus aucune illusion : c'est l'offre de TravelEurope, seul en lice pour la reprise du TO, qui devrait avoir les faveurs du Tribunal.

"Tout était écrit d'avance. L'administrateur l'a fait savoir officiellement au CE, il penche pour l'offre de TravelEurope, concertée avec la direction de Donatello. Ca signifie que nous sommes morts", constate avec amertume un salarié du voyagiste. "Mais avant de disparaître, on veut dire ce qu'on a sur le coeur."

19 postes sauvés sur 100 chez le TO

Les candidats à la reprise de Donatello ont eu finalement jusqu'à vendredi 23 janvier minuit pour déposer ou compléter leurs offres auprès du Tribunal de commerce de Paris. Selon nos informations, TravelEurope, intéressé par la partie tour-operating, aurait légèrement gonflé sa proposition de maintien de postes, passant de 16 à 19.

Thalasso n°1 et Kuoni seraient de leurs côtés candidats à la reprise de, chacun, deux agences. "C'est l'état officiel des offres tel que cela nous a été communiqué samedi 24 janvier au matin", précise un salarié.

Raouf Ben Slimane, président de Thalasso n°1, confirme qu'il n'a pu – comme il le souhaitait – faire une offre intégrant le tour-operating. "J'ai du jeter l'éponge faute d'avoir récupéré dans les délais, comme demandé, des informations complémentaires. Au moment de la dépose de mon offre, il y avait cette condition suspensive. C'est dommage car si tout le monde avait joué le jeu, j'aurais pu présenter une offre au moins aussi intéressante que celle de TravelEurope".

Les dés sont pipés, selon les salariés

"Tout était pipé d'avance", remarque un salarié de Donatello. "TravelEurope est main dans la main avec la direction actuelle de Donatello depuis début décembre dans le cadre d'une conciliation, avant même le dépôt de bilan. C'est cette même direction qui, depuis deux ans, a joué avec l'entreprise et n'a cessé de prendre des décisions qui lui ont été préjudiciables", accuse un autre salarié de Donatello. 

"Le déficit a été triplé en deux ans, passant de 2 à 6 millions d'euros, avec une production qui n'a plus rien à voir avec le savoir-faire vieux de 30 ans. Les brochures sorties cet hiver sous forme de magalogue sont une catastrophe, en rupture totale avec l'outil de vente et d'information qu'appréciaient agences et clients. La collection Eté à paraître amplifie encore l'orientation mass-market. L'offre est essentiellement axée sur les clubs en Sardaigne et en Turquie".

Verdict le 4 février

Le tribunal de commerce statuera sur les offres le 28 janvier. Son verdict sera rendu public le 4 février.

D'ici là, les salariés de Donatello qui ont touché leurs salaires de décembre via les AGS, devraient avoir perçu une partie de celui de janvier. Le complément est annoncé le 15 février.

Déçu ne pas avoir aller au bout de son offre de reprise, Raouf Ben Slimane précise de son côté "qu'il reste intéressé par tout autre de dossier de rachat dans le cadre de sa stratégie de croissance externe".

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique