Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Quand le Prince William tacle les milliardaires et leur tourisme spatial

Le Prince William est revenu sur l’essor actuel du tourisme spatial. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’est pas d’accord du tout.

Mercredi 13 octobre, William Shatner, qui incarnait le célèbre capitaine Kirk dans « Star Trek », a décollé à bord d’une fusée construite par Blue Origin, l’entreprise du milliardaire Jeff Bezos (fondateur d’Amazon). Il rejoint ainsi la douzaine de touristes qui ont déjà pu observer la terre depuis l’atmosphère. Longtemps, le tourisme spatial a été un concept, un rêve pour certains, une utopie pour d’autres, mais il commence à décoller.

Ces dernières semaines, les hommes les plus riches de cette planète se livrent une guerre sans merci afin de démontrer les capacités de leur entreprise respective. Jeff Bezos possède Amazon, Ellon Musk a SpaceX et Richard Branson vole sur Virgin Galactic. Tous ont déjà mené des essais, envoyant des millionnaires ou des privilégiés passer quelques instants dans l’espace.

Le tourisme spatial : le plaisir de quelques-uns au détriment de tous ?

De quoi agacer certaines personnes, notamment le prince William, le petit-fils de la reine Elisabeth II reine d’Angleterre. Alors qu’il était interviewé par la BBC sur la COP26, qui se tiendra à Glasgow (Ecosse), à partir du 31 octobre, il a déclaré : »Certains des plus grands cerveaux et esprits de ce monde doivent essayer avant tout de réparer cette planète, pas essayer de trouver le prochain lieu où aller vivre. »

Pour cet ancien pilote d’hélicoptère, ces voyages n’ont « absolument aucun intérêt. Je veux que les choses dont j’ai profitées, la vie au grand air, la nature, l’environnement, je veux que ce soit toujours là pour mes enfants, et pas seulement mes enfants, mais les enfants de tout le monde. Il est vraiment crucial de se concentrer sur cette planète plutôt que d’abandonner et d’aller dans l’espace pour réfléchir à des solutions pour l’avenir. »

Il faut savoir que chaque voyage émettra autant qu’n tour du monde en voiture, seul. Que la société Virgin Galactic de Richard Branson envisage de réaliser 400 vols par an. Que 1000 vols suborbitaux par an produiraient assez de tonnes de suies (600) pour contribuer à modifier le climat de la terre entière. Ou encore que Jezz Bezos a dépensé 5,5 milliards de dollars pour faire ce voyage de 4 minutes effectives dans l’espace.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique