Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Projet The Red Sea en Arabie Saoudite : quelles seront les premières marques hôtelières à s’implanter ?

C’est une étape importante que franchit le projet The Red Sea qui prévoit d’accueillir un million de visiteurs par an à l’horizon 2030.

Le projet The Red Sea prend tournure en Arabie Saoudite. The Red Sea Development Company (TRSDC) a en effet annoncé la signature de neuf accords avec des marques hôtelières internationales, afin d’exploiter des complexes dans le cadre de la première phase de développement de ce projet touristique XXL, qui s’étalera sur 28 000 km2 de terres et d’eaux vierges le long de la côte ouest de l’Arabie saoudite, incluant également un vaste archipel de plus de 90 îles vierges.

Sont ainsi attendues les enseignes Edition Hotels et St Regis Hotels & Resorts (Marriott International), Fairmont Hotel & Resorts, Raffles Hotels & Resorts et SLS Hotels & Residences (Accor), Grand Hyatt, Intercontinental Hotels & Resorts et Six Senses (Groupe IHG Hotels & Resorts), ainsi que Jumeirah Hotels & Resorts. Ces marques hôtelières exploiteront neuf des seize complexes actuellement en développement dans la première phase du projet, disposant ainsi au total de plus de 1700 clés d’hôtel.

50 hôtels attendus au total

« Chacune des marques partenaires du projet The Red Sea a adhéré à sa vision et accepté de travailler ensemble pour faire de l’Arabie Saoudite une destination touristique responsable de premier plan », souligne un communiqué diffusé par The Red Sea Development Company. Les partenaires ont accueilli favorablement « les normes de durabilité novatrices de TRSDC », est-il ajouté

La première phase du projet The Red Sea devrait être achevée d’ici la fin 2023, avec un total de 16 hôtels qui proposeront 3 000 chambres sur cinq îles et deux sites intérieurs. Elle comprend également une marina de luxe, un parcours de golf de championnat de 18 trous, des installations de divertissement et de loisirs, ainsi qu’un aéroport international qui sera accessible par 80% de la population mondiale en moins de huit heures.

TRSDC prévoit d’annoncer d’autres partenariats avec des marques hôtelières internationales dans les mois à venir.

À son achèvement final en 2030, le site accueillera 50 hôtels offrant jusqu’à 8000 chambres d’hôtel et environ 1000 propriétés résidentielles réparties sur 22 îles et six sites intérieurs. D’ici à 2030, The Red Sea devrait ainsi être en mesure d’accueillir un million de visiteurs par an. Au total, plus de 70000 nouveaux emplois doivent être crées grâce à ce projet, qui contribuera à hauteur de 5,3 milliards de dollars au PIB du pays une fois qu’il sera pleinement opérationnel.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique