Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Polynésie : priorité à la croisière et au marché chinois

Le projet de loi visant à modifier la réglementation sur les croisières a commencé à être étudié, lundi, à l’assemblée de Polynésie, alors que le ministre du Tourisme de l’archipel est en visite en France.

Pour relancer son économie touristique, au plus mal, la Polynésie française s’apprête à modifier sa législation applicable aux bateaux de croisières faisant escale dans l’archipel. Un projet de loi dans ce sens vient d’être adopté, lundi, en commission des Affaires économiques de l’assemblée locale. Il prévoit de remplacer les 85 textes régissant actuellement l’activité croisière par un seul, et devrait déboucher sur la création d’un fonds pour le développement du tourisme de croisière, alimenté à hauteur de 100 millions de francs CFP (838 000 euros) par une taxe portuaire. L’archipel n’a reçu que 30 000 croisiéristes en 2009, son plus mauvais chiffre depuis 2001.
Parallèlement, le ministre polynésien du Tourisme, Steeve Hamblin, en visite à Paris, s’est entretenu lundi avec des responsables de la DGAC qui conduiront la négociation des accords aériens entre la France et la Chine les 15 et 16 septembre prochains. La Polynésie espère que ces discussions ouvriront des droits de trafic pour des liaisons directes entre l’archipel et les principales villes de Chine continentale, préalable au développement d’un marché chinois considéré comme prioritaire.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique