Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Pneumopathie : les TO ne suspendent pas les ventes

La plupart des voyagistes français ont décidé de s’en tenir pour l’instant à l’avis de l’ OMS qui ne préconise pas de restreindre les voyages dans la zone concernée par l’ épidémie de pneumopathie. Au contraire, sur son site de conseils aux voyageurs, le quai d’Orsay mentionne que « compte tenu de l’évolution de l’épidémie de pneumopathie survenue en Asie et des inconnues qui subsistent, et bien que l’OMS ne préconise pas de restreindre pour l’instant les voyages dans les zones concernées, il est prudent, à ce stade, de différer temporairement, et dans la mesure du possible, les déplacements vers les destinations suivantes : Hanoi, Singapour, Chine (plus particulièrement la région administrative de Hong Kong et la province de Guandong) ». Deux avis contradictoires qui perturbent évidemment clients et professionnels.

A la demande du Ceto, une cellule de veille devait se réunir hier soir au secrétariat d’Etat au Tourisme en présence de représentants des voyagistes et des ministères concernés (santé, affaires étrangères), pour adopter une position commune et cohérente. D’autre part, le Ceto consacrera sa réunion mensuelle d’aujourd’hui, aux conséquences de l’épidémie. Mercredi, ce sera au tour du Snav (Syndicat national des agents de voyages) de faire le point.

Hier, la position de la plupart des To (Asia, Kuoni, Voyageurs, Visiteurs en Asie, Fram, NF… ) restait la suivante : poursuite des ventes vers l’Asie avec report sans frais pour tous les clients inscrits jusqu’au 30 avril au Vietnam et à Hong Kong mais en cas d’ annulation, application des conditions générales de vente. Pour toutes autres destinations en Asie, Chine (Pékin-Shanghai), Inde, Sri Lanka, Birmanie, Japon, Thaïlande, Bali etc.. les départs sont maintenus et toute annulation entraînera les conditions générales de vente et frais annulation correspondants. 

L’épidémie de pneumopathie dont le bilan s’est alourdi hier a de graves conséquences sur l’activité des TO qui déplorent de très nombreuses annulations et reports tandis que les prises d’inscriptions sont quasiment au point mort. Asia fait état d’une perte de chiffre d’affaires d’un million d’euros depuis le 17 mars, tandis que Kuoni la chiffre de 800 000 à 1 million d’euros. Nous avons eu quelque 500 à 600 annulations et reports, note Jean Paul Chantraine, PDG d’Asia, cité par l’AFP, soit 50% des départs prévus. Là dessus, il y a eu un tiers d’annulations, deux tiers de reports. Avant la mi-mars, il enregistrait 80% de croissance sur le Vietnam, 140% sur la Chine.

Hier, la plupart des entreprises françaises présentes en Asie ont recommandé, voire imposé, à leurs collaborateurs d’annuler ou de suspendre leurs missions dans les pays touchés par le virus de la pneumonie atypique qui a déjà fait une soixante de morts dans le monde.  

Des informations complémentaires peuvent être obtenues en consultant le site du ministère de la Santé ( www.sante.gouv.fr ) ou en appelant le numéro vert suivant : 0800 150 160.