Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Pierre & Vacances rouvre partiellement sa résidence guadeloupéenne

Le village de Sainte-Anne accueille aujourd’hui ses premiers clients depuis sa fermeture, fin janvier. Un « soft opening » avant une réouverture totale des ventes prévue pour la mi-juillet.

Hasard des dates, c’est le jour où Nicolas Sarkozy arrive en Guadeloupe, pour la première fois depuis les grèves de l’hiver dernier, que le groupe Pierre & Vacances rouvre les portes de son village de Sainte-Anne, fermé depuis fin janvier. Cette reprise d’activité reste toutefois partielle. Le taux d’occupation n’excède pas 15% sur la première semaine et la clientèle est à 100% locale.

Pour l’hébergeur, il s’agit à la fois de remettre en fonctionnement le village et de préparer la réouverture des ventes à l’ensemble des clientèles, notamment en métropole, prévue pour la mi-juillet. « Les deux semaines qui viennent doivent nous servir à prouver à nos partenaires agences et TO que les choses fonctionnent à nouveau », explique Bruno Cordonnier, directeur de l’exploitation du groupe.

La situation sociale est-elle désormais suffisamment apaisée pour envisager le retour des clients ? « Nous ne nous aventurerions pas à les recevoir à nouveau si nous n’étions pas sûr de les accueillir dans de bonnes conditions, répond Bruno Cordonnier. Les négociations avec les organisations représentatives et nos collaborateurs viennent d’aboutir. Les trois syndicats nous ont garanti que l’été se passerait sans accroc. » Sur l’île, en revanche, les tensions demeurent et des mouvements sporadiques se poursuivent dans certains secteurs ou entreprises. Mais malgré des réservations très faibles, y compris durant l’opération « Partir aux Caraïbes » du mois de mai, Bruno Cordonnier veut croire à un été correct, tablant sur 60% de taux d’occupation. « Nous avons même prolongé l’ouverture à mi-septembre au lieu de fin août les années précédentes, assure-t-il. Notre objectif est aussi d’être parfaitement prêts pour attaquer, dès la Toussaint, la saison d’hiver. » Un pari auquel ne se sont risqués ni le Club Med, ni Nouvelles Frontières : leurs unités guadeloupéennes resteront fermées cet été.