Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Pandémie : l’Allemagne se ferme à cinq pays particulièrement touchés

Depuis samedi, l’Allemagne a restreint les entrées sur son territoire par voie terrestre, maritime et aérienne. Cinq pays sont concernés par cette restriction.

L’Allemagne interdit depuis samedi les entrées sur son territoire par voie terrestre, maritime et aérienne de personnes venant de cinq pays fortement touchés par les différents variants du Covid-19.

Cette décision, valable jusqu’au 17 février dans un premier temps, concerne le Royaume-Uni, l’Irlande, le Brésil, le Portugal et l’Afrique du Sud et vise à « protéger la population » allemande, a indiqué le ministère de la Santé allemand dans un document obtenu par l’AFP. « L’objectif de ce règlement est de limiter la propagation des nouveaux variants du virus », y explique le ministère de la Santé.

Ces restrictions comporteront cependant plusieurs exceptions, notamment pour les Allemands vivant dans ces pays, les ressortissants de ces pays résidant en Allemagne, les passagers en transit ou encore la circulation de marchandises, selon ce document. Le gouvernement allemand a imposé cette interdiction d’entrée sur son territoire de son propre chef, et ce indépendamment de ses partenaires de l’UE qui n’ont pas pu se mettre d’accord sur une approche uniforme sur cette question.

Dix jours de quarantaine

Jeudi déjà, le ministre de l’Intérieur allemand Horst Seehofer avait indiqué vouloir réduire à « presque néant » le trafic international aérien à destination de son territoire face à la poursuite de la pandémie, comme l’a déjà fait Israël. Parmi les exceptions pour entrer en Allemagne figurent également les transports pour raison médicale.

L’entrée en Allemagne avait depuis plusieurs mois été rendue de plus en plus compliquée pour quelque 160 pays du monde entier, notamment avec l’obligation de présenter un test négatif de moins de 48h avant son arrivée ou juste après celle-ci, suivie d’une quarantaine dissuasive de 10 jours. Celle-ci peut néanmoins être dans la plupart des cas être raccourcie après cinq jours après un deuxième test négatif.

Pour les pays les plus touchés par la pandémie, notamment ceux où différents variants du virus sont en circulation, les personnes avaient pour obligation de présenter avant leur entrée sur le territoire allemand un test négatif, provoquant par exemple en début de semaine d’importants embouteillages à la frontière germano-tchèque.

A lire aussi : Malgré la campagne de vaccination, Israël prolonge son confinement

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique