Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

« Ouvrir le salon aux TO français est logique »

L’organisateur de Rendez-Vous en France détaille les clés de la réussite d’un salon qui, depuis cinq ans, répond parfaitement aux attentes des exposants et des visiteurs.

L’Écho touristique. Quel est le rôle d’Atout France dans l’événement « Rendez-Vous en France » ?

Christian Mantei. Atout France est organisateur de Rendez-Vous en France depuis maintenant cinq ans. Son rôle consiste principalement à fédérer les forces des parties prenantes de l’opération : l’État, la région d’accueil, les exposants (publics ou privés) mais aussi des partenaires de l’événement notamment les transporteurs (Air France, Rail Europe-SNCF) qui nous permettent d’inviter les voyagistes internationaux et de leur proposer un programme de choix.

Quelle est la cible d’un tel salon ? Correspond-elle à vos attentes ?

Pour cette manifestation, l’une des plus importantes de l’année pour nous, c’est le réseau des 35 bureaux du GIE qui est mobilisé. Une des clés du succès de l’opération est de solliciter les bons interlocuteurs, les acheteurs internationaux avec qui nos bureaux tissent des liens tout au long de l’année et qui répondent présent à ce rendez-vous annuel. Les tour-opérateurs invités sont des vendeurs multidestinations ou des spécialistes de la France, en tous les cas ils sont sensibles au potentiel qu’offre la destination. Ils correspondent complètement aux attentes des exposants, donc à notre objectif.

Atout France a-t-il vocation à promouvoir la France sur tous les marchés ou seulement sur certains, prioritaires ? La France peut-elle plaire à tous les publics étrangers ?

Nos bureaux à l’étranger opèrent régulièrement une veille marketing sur chacun de leur marché. Cela leur permet de connaître les attentes particulières de chaque pays de façon suivie. La France dispose d’une offre si diverse (patrimoine, gastronomie, environnement…) qu’il suffit d’aborder un marché avec le bon axe pour l’intéresser à la destination, le B.A.-BA d’un bon marketing… Par ailleurs, si certains marchés peuvent apparaître comme prioritaires à un moment, ils peuvent l’être moins à un autre. En période de crise, par exemple, les marchés de proximité ont été prioritaires mais il faut aussi veiller à travailler la sortie de crise… Il est important de rester présents dans l’esprit de tous, c’est pourquoi nous menons nos actions de promotion sur un maximum de marchés.

Avez-vous évalué les retours du salon Rendez-Vous en France sur la destination France ?

Il est difficile d’évaluer, à notre niveau, le retour sur investissement de la manifestation pour les exposants. Nous avons toutefois de nombreux échos positifs de professionnels qui ont noué des partenariats avec des TO qui leur garantissent un fond de commerce chaque année. Certaines petites structures nous ont rapporté qu’elles avaient conclu des accords avec d’importants TO qu’elles n’avaient même pas osé cibler à l’heure de leur prise de rendez-vous. Les contacts ont été spontanés au moment du déjeuner ou dans les allées du salon…

Quelles évolutions aimeriez-vous voir concernant le salon ?

Le format du salon nous paraît assez cohérent. Un des points à travailler est, peut-être, d’élargir la représentativité des régions exposantes, notamment de l’outre-mer…

Faut-il ouvrir ce salon aux TO français qui vendent à leurs clients français ?

La France bénéficie d’un tourisme intérieur parmi les plus importants d’Europe, qui assure d’ailleurs au secteur une bonne stabilité, notamment en période de crise. En 2008, 234 millions de voyages ont été effectués par les Français, dont 210 millions en France, soit 90%(1). Atout France mène depuis trois ans des actions de promotion de la France auprès des Français, car le potentiel du marché est évident. Ouvrir le salon aux TO français est donc complètement logique pour nous. Près d’une centaine de voyagistes nationaux sera présente à la manifestation cette année, je pense qu’ils ont effectivement bien évalué l’enjeu que représente le marché français.

Quelle sera la prochaine ville hôte du salon ?

En 2011, Rendez-Vous en France poursuit son tour de France des régions. Le salon s’installera à Bordeaux, les 29 et 30 mars.

Où en est le baromètre national voulu par Atout France ?

Le baromètre mensuel de conjoncture touristique a été mis en place début 2008, à l’initiative d’Hervé Novelli. Il nous permet de disposer, dans un laps de temps très court, d’une véritable mesure des évolutions de la conjoncture touristique. Cette analyse mensuelle est menée en coopération avec l’institut spécialisé TNS Sofres(2).

Quelle est la part des touristes à forfait passant par un TO ou un autre intermédiaire dans la fréquentation touristique étrangère totale en France ? Comment évolue cette part ?

Grâce au Baromètre Atout France – TNS Sofres, nous sommes en mesure d’évaluer le taux d’intermédiation des cinq marchés européens pris en compte par l’étude, c’est-à-dire l’Allemagne, la Belgique, l’Italie, les Pays-Bas et le Royaume-Uni. L’Italie est le pays dont les visiteurs passent le plus souvent par un intermédiaire pour réserver une prestation touristique en France, mais cela n’excède pas 30 % au plus fort de l’année, en janvier-février. Bien entendu, ces taux sont très différents pour les marchés plus lointains dont les visiteurs connaissent moins bien la destination. Les intermédiaires ont là un rôle essentiel à jouer, que ce soit dans leurs préconisations sur la destination ou pour accomplir des démarches plus techniques comme les procédures d’obtention de visas, par exemple.

Quel est votre pronostic pour l’année touristique 2010 en France ? Peut-elle maintenir sa position dans le tourisme mondial, alors que sa part de marché en Europe ne cesse de s’éroder ?

Difficile de se prononcer d’ores et déjà, l’année ne fait que débuter… Selon l’Organisation mondiale du tourisme, les déplacements internationaux de voyageurs devraient progresser de 3 % à 4 % en 2010. Des signes visibles de reprise se sont déjà fait sentir au second semestre en Asie-Pacifique et au Moyen-Orient, des marchés sur lesquels Atout France poursuit ses actions de promotion. Par ailleurs, de nombreux chantiers ont été lancés par Hervé Novelli sur lesquels nous comptons beaucoup pour proposer à nos visiteurs une offre renouvelée de la destination, adaptée aux nouveaux standards de consommation touristique. Ces aménagements devraient permettre à la France de maintenir sa position de leader en termes de fréquentation.

1 Source : Mémento du tourisme 2009 (DGCIS)

2 Baromètre disponible sur www.atout-france.fr

« Les tour-opérateurs invités sont des vendeurs multidestinations ou des spécialistes de la France »