Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Onze nouveaux pays prêts à appliquer la taxe aérienne pour le développement

La France se sent moins seule. Alors que la taxe Chirac sur les billets d’avions continue d’être controversée, onze pays ont annoncé, lors d’une conférence internationale qui s’est déroulée à Paris, qu’ils mettraient en place un système similaire. Il s’agit du Brésil, co-initiateur du projet avec la France, du Chili, du Congo, de la Côte d’Ivoire, de la Jordanie, du Luxembourg, de Madagascar, de Maurice, du Nicaragua et de la Norvège. En France, la contribution de solidarité internationale entrera en vigueur le 1er juillet. La taxe de 1 à 40 € selon les classes de réservation s’appliquera à tous les passagers embarquant en France et ira abonder un fonds pour financer des programmes de développement dans les pays pauvres.
Parallèlement à la tenue de la conférence internationale à Paris, l’Association internationale du Transport aérien (IATA) a demandé instamment aux gouvernements de rejeter la proposition du Président Chirac. Les compagnies aériennes jouent un rôle décisif dans le développement économique des nations en permettant l’accès aux marchés mondiaux des biens et des personnes. Augmenter le coût du transport aérien revient à mordre la main qui nourrit le développement, a déclaré Giovanni Bisignani, directeur et président de IATA.