Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Océanie

L’Australie a battu l’an dernier son record de fréquentation. Après une année contrastée en 2004, la Polynésie entrevoit une éclaircie.

Nous avons battu en 2004 le record de touristes français, que nous avions réalisé l’année des JO de Sydney, en 2000, se réjouit Rodolphe Brauner, représentant de l’Office du tourisme d’Australie en France. Après trois années de repli, les Français ont retrouvé le chemin de l’île continent dès 2003.

Selon Rodolphe Brauner, l’instauration du Visa vacances travail pour les 18-30 ans explique en partie l’accélération de 2004 (+ 13 %), mais les visiteurs n’achètent souvent qu’un vol sec. Ainsi, les deux principaux voyagistes font plutôt grise mine : Nouvelles Frontières accuse une baisse de 14 % et Australie Tours, le leader, de 2,4 %. 2004 n’a pas été un bon cru, confirme Eric Ridet, son PDG. L’évolution de la clientèle française ne répond à aucune logique. Ainsi, l’année du Sras fut pour lui un excellent millésime. Et pour 2005, la croissance est au rendez-vous. Sur les sept premiers mois, Tourisme Australie annonce une progression de 8 %. Australie Tours jubile avec une envolée des ventes de janvier à août (+ 24 %).

La Polynésie a en revanche décroché en 2004 : après 3,4 % de hausse en 2003, l’affluence française a reculé de 6,5 % en 2004. Un résultat attribué à la diminution des visites chez les amis et à la famille, selon Tahiti Tourisme, car, en même temps, les ventes de forfaits ont augmenté (+ 7,16 %). Exception faite de Nouvelles Frontières, qui plonge de 33 %. Explication : en avril 2003, Corsair a stoppé son vol Paris-Papeete, d’où une réduction de la production du TO. Après la déconfiture d’Air Lib et le retrait de Corsair, Air Tahiti Nui s’est bien positionné : Notre programme correspond aux capacités cumulées des deux compagnies, souligne son directeur général Jean-François Hastings. La clientèle française du transporteur a progressé de 6 % en 2004 et de 5 % de janvier à août 2005.

Tahiti en campagne

Tahiti Tourisme confirme + 2,4 % sur le premier semestre. De concert avec Air Tahiti Nui et six TO, l’Office de tourisme compte stimuler la demande, grâce à une campagne publicitaire de septembre à janvier 2006. Il est vrai que l’archipel a encore du potentiel.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique