';
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Nantes-Atlantique se sent pousser des ailes

L’aéroport du Grand Ouest est en pole position pour les vols vacances, avec plus de 70 tour-opérateurs partenaires.

Faire décoller les clients près de chez eux, c’est un leitmotiv pour les voyagistes, et un enjeu commercial. Avec une zone de chalandise de 7 millions d’habitants, qui ont la réputation d’avoir la culture du voyage, Nantes-Atlantique est la plate-forme aéroportuaire de province la plus dynamique du moment, au coude à coude avec Lyon pour le titre de premier aéroport français (hors Paris) pour les vols vacances. « Nous avons totalisé 750 000 passagers charter en 2009, uniquement à l’export », explique François Marie, directeur de Nantes-Atlantique, Lyon doit être à 775 000, mais en comptabilisant les charters neige à l’importation. » 70 tour-opérateurs sont aujourd’hui partenaires de l’aéroport du Grand Ouest, avec une offre de sièges estivale qui augmente de 10 % par rapport à la saison 2009 (Prague, Chypre, Édimbourg , Istanbul figurent parmi les nouveautés). « Il y aura sans doute de la régulation », estime François Marie, mais les voyagistes, et les compagnies, croient au potentiel. L’aéroport ne ménage d’ailleurs pas ses efforts commerciaux. Son portail voyages (qui référence 490 agences du Grand Ouest) adoptera, en mai, la solution Orchestra et le site BtoB fera peau neuve. Côté lignes régulières loisirs, ça bouge aussi. Transavia.com, vient de baser un appareil à Nantes-Atlantique avec, à la clef, l’ouverture de sept lignes (Monastir, Djerba, Marrakech, Héraklion, Porto, Funchal et Palma de Majorque), soit une estimation de trafic de 170 000 passagers annuels supplémentaires. « Cela s’inscrit dans notre volonté de compléter nos importants flux charters par des flux réguliers. Ce partenariat nous permettra de poursuivre et d’accélérer notre développement sur l’axe loisirs », se réjouit Jean-François Gendron, président de la CCI de Nantes.

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire