Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

MisterFly/billets d’avion : « Les refus de plafonds de carte bancaire explosent »

Conséquence de l’inflation et des problèmes de pouvoir d’achat, nombreux sont les Français qui peinent à finaliser leurs réservations de voyage.

« Même si ce n’est pas facile tous les jours, nous sommes dans une pleine activité, voire une suractivité. C’est une très bonne nouvelle », a résumé Valérie Boned, secrétaire générale des Entreprises du Voyage (EdV). C’était lors du webinaire de L’Echo touristique, le 11 juillet 2022. Près de 300 professionnels du voyage ont participé à cette visio-conférence organisée avec le soutien du Collectif de défense des métiers du voyage (CDMV) et du Helpdesk officiel des pros du tourisme.

Selon le baromètre Orchestra pour les EdV, les Français qui utilisent les services d’un opérateur de voyage (agence en ligne ou physique, tour-opérateur) seront quasiment aussi nombreux qu’en 2019 à partir en juillet-août. Sur ces deux mois, le marché reste quasi stable (-3%) en tenant compte des réservations effectuées avant le 30 juin. Le panier moyen des vacances d’été, lui, augmente de 23%, pour atteindre 2460 euros, a ajouté Valérie Boned. « Cette forte progression est liée à trois phénomènes : l’envie de vacances, une inflation déjà installée notamment dans l’aérien, l’allongement de la durée des séjours de 0,6% », commente-t-elle. Après deux années de crise, de nombreux Français veulent se faire plaisir. C’est le fameux phénomène du « Travel Revenge ». D’ailleurs, selon le baromètre Orchestra pour l’Echo touristique, les ventes de voyages réalisées par les agences offline et online ont augmenté de 29% en juin, versus 2019.

Deux fois plus de refus de CB

Ces chiffres masquent néanmoins des variations temporelles importantes, et des difficultés financières. « Le mois n’est pas linéaire, a complété Frédéric Pilloud, directeur digital du spécialiste de la billetterie aérienne MisterFly. L’agence en ligne note un début juin exceptionnel, et une très bonne fin de mois lors du paiement du salaire.

« Mais entre les deux (périodes, NDLR) – ce qui est annonciateur de ce que nous vivrons aussi en septembre -, nous observons une explosion des refus de plafonds de carte bancaire, ajoute Frédéric Pilloud. La solvabilité ou l’argent disponible au niveau des plafonds de CB ne permettent plus d’acheter. Nous constatons deux fois plus de refus de plafonds de carte bancaire, versus 2019, ce que nous n’avions jamais vu auparavant. Nos confrères font le même constat. » Dans le même temps, et sans surprise, les solutions de paiement fractionné cartonnent. Ce que des acteurs comme MisterFly encouragent, avec modération bien entendu.

Location de voiture : une hausse vertigineuse de 600 euros

Quelle est le niveau d’inflation dans le voyage ? Sur MisterFly, début juin, le billet d’avion a augmenté de 100 euros, versus la même période en 2019. Dans la location de voiture, la semaine dérape de 600 euros, sur trois ans…

Pour éviter une facture (trop) salée, Il est préférable d’anticiper de quelques mois l’achat des prestations de voyage. Une « règle d’or » selon Frédéric Pilloud.

Pourtant, ce réflexe d’anticipation n’existe pas, ou si peu. A l’heure actuelle, 60% des clients du distributeur de billets d’avion, mais aussi d’hôtels et de locations de voiture, réservent pour un départ en juillet. 30% pour le mois d’août. Nous sommes donc toujours dans l’ultra-dernière minute.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique