Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Mavie se lance en Crète

Le spécialiste de la Turquie initie cet été une diversification en programmant la Crète. La Grèce continentale puis l’Espagne pourraient suivre.

Mavie aborde la saison estivale 2013 avec prudence. L’exercice 2012 s’est terminé en deçà des attentes, avec 27 000 clients. "La Turquie a été pénalisée en juillet dernier par le ramadan et cela risque d'être encore le cas cette année, compte tenu du calendrier. Par ailleurs, le conflit syrien créé de l’attentisme", commente Savas Ulu, directeur de Mavie.

Le spécialiste réduit donc ses engagements aériens, quitte à remettre de la capacité au fur et à mesure. Il disposera cet été de 25 000 sièges affrétés au départ de 6 villes (Paris, Mulhouse, Lyon, Nantes, Marseille et Toulouse), à destination d’Antalya.

La programmation, centrée autour de la station balnéaire, est présentée dans une brochure 100% électronique de 80 pages. "Notre production est reprise aussi dans les catalogues papier de Leclerc Voyages et Havas Voyages", précise Savas Ulu.

Mavie présente une sélection d'une cinquantaine d'hôtels avec de nouvelles adresses haut de gamme comme le Pirate’s Beach Club  5*, en exclusivité sur le marché français, à Kemer, à partir de 680 € TTC la semaine en tout inclus. Son produit phare demeure le Belconti Resort 5*à Belek, à partir de 649 € TTC la semaine en tout inclus.

La Crète en test

En complément de cette production turque (qui inclut également des séjours à Istanbul), Mavie teste cet été la Crète avec une offre de 3 000 sièges au départ de Paris sur Transavia. "Nous ajouterons des vols de province en fonction de la demande", indique Savas Ulu. "Nous lançons la destination avec des tarifs compétitifs, soit des séjours à partir de 499€ TTC la semaine". Egalement en machine, des offres locatives et des autotours.

Si cette diversification se révèle porteuse, Mavie pourrait poursuivre la saison prochaine en élargissant à la Grèce continentale et en s’intéressant à l’Espagne.

Pour l’exercice en cours, le TO table sur un chiffre d’affaires en progression de 5%. A la mi-mars, les prises de commande affichaient une croissance de 13% par rapport à l’année dernière même période.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique