Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Marseille veut sa part du gâteau de la croisière en Méditerranée

Le salon Top Cruise qui s’est déroulé les 24 et 25 novembre à Marseille a été l’occasion pour le Club de la Croisière de présenter ses ambitions, avec un objectif d’un million de passagers en 2010 contre 350 000 aujourd’hui.

La croisière est un axe fort du développement touristique à Marseille. L’activité devrait ainsi représenter 350 000 passagers cette année et générer 49 M€ de retombées économiques sur la cité phocéenne (soit 130€/personne). Les autorités estiment que le trafic devrait continuer à croître pour atteindre 500 000 croisiéristes en 2008, voire 1 million en 2010.

Pour cela, le Club de la croisière Marseille Provence participera en 2007 aux salons Seatrade de Miami (mars) et Hambourg (octobre), et engagera des actions dans les stations de sport d’hiver en Rhône-Alpes, pour toucher la clientèle internationale. Des démarches seront également engagées auprès des voyageurs britanniques, la Grande-Bretagne représentant le premier marché pour la croisière en Europe, et Marseille estimant avoir une carte à jouer avec l’ouverture du terminal low cost MP2 de l’aéroport. Les aspects accueil au port et traitement des passagers ne sont pas oubliés. « Le port autonome a investi 20 M€ dans trois gares maritimes, capables d’accueillir des paquebots de grande capacité » souligne le vice-président Marc Féraud. « 500 000 € supplémentaires ont été consacrés à l’aménagement de parkings, et le traitement des opérations de sécurité ».

Marseille entend ainsi participer au boom de la croisière en Méditerranée. Cet été, 56 paquebots (sur les 196 en exploitation dans le monde) y étaient positionnés. Et 18 des 31 bateaux qui seront livrés entre 2007 et 2009 le seront. L’an prochain, le port accueillera ainsi davantage d’escales de la SNCM, de Celebrity Cruises, de la compagnie du groupe TUI et, surtout, pour la première fois le Disney Magic (8 escales programmées, mais ces croisières ne sont pas vendues sur le marché français). Les leaders sur le marché français seront toujours fortement positionnés à Marseille à l’avenir avec Costa (qui n’exclut pas un jour de disposer de son propre terminal dans la ville, comme à Savone et Barcelone), CroisiFrance et MSC.
Ces opérateurs et leurs concurrents (NCL, SNCM, CIC, CIP, Hurtigruten, Rivages du Monde, Regent, Star Clippers, Viking…) s’étaient donnés rendez-vous vendredi et samedi dernier au Palais de la Bourse de Marseille, à l’occasion de la sixième édition de Top Cruises. Distributeurs et 200 étudiants en BTS étaient invités le premier jour, la manifestation étant pour la première fois ouverte au public le samedi. Plusieurs réseaux (Selectour, Afat Voyages…) disposaient d’un stand, afin de réaliser des ventes sur place. De son côté, le Snav Provence avait négocié la gratuité du transport avec la SNCF afin d’acheminer le vendredi les agents de voyages de toute la France. 150 s’étaient pré-inscrits et 300 rendez-vous étaient programmés avant l’ouverture du salon.

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire