Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Maroc : la fréquentation internationale reste en hausse

Le nombre de visiteurs étrangers dans le pays entre janvier et septembre progresse de 5% par rapport à l’année précédente, malgré une baisse en septembre après l’appel à la "vigilance renforcée" du Quai d’Orsay.

Les statistiques de fréquentation touristique au Maroc restent pour l’instant dans le vert. D’après des chiffres officiels repris par la presse locale vendredi, le pays a attiré huit millions de touristes au cours des neuf premiers mois de l’année, soit près de 5% de plus que durant la même période en 2013.

Les principaux marchés émetteurs sont en progression : +9% en Allemagne, +7% au Royaume-Uni, +2% en Italie, et même +2% en France. Le nombre de visiteurs hexagonaux, qui ont représenté l’an dernier environ 18% du volume total de touristes étrangers accueillis au Maroc, reste donc orienté lui-aussi à la hausse, en dépit de l’appel à une "vigilance renforcée" du Quai d’Orsay.

La hausse devrait se poursuivre

Les statistiques ne renseignent toutefois pas sur l'évolution au-delà de septembre 2014. Or, c’est à partir du 24 septembre (date de l’annonce de l’assassinat d’Hervé Gourdel en Algérie) que les départs et les ventes ont chuté sur le marché français, tandis que le message du ministère des Affaires étrangères français a été diffusé le 19 septembre, puis réitéré dans un communiqué le 22.

Une source au ministère du tourisme marocain, interrogée par l’AFP, indique cependant que la tendance à la hausse constatée sur les neuf premiers mois de l’année "va se poursuivre au moins jusqu'à la fin de l'année". En clair, le recul de fréquentation sur le marché français ne devrait pas avoir fait plonger l’ensemble du secteur touristique marocain.

Un recul surtout ressenti entre fin septembre et début octobre

A Marrakech, "la baisse a surtout été ressentie entre fin septembre et début octobre", a expliqué à l'AFP le responsable communication du Centre régional de tourisme (CRT), Abdellatif Abouricha. La vapeur semble, depuis, se renverser grâce à un "grand travail de communication" entrepris par le Maroc, poursuit-il. Le taux d'occupation des hôtels de Marrakech était ainsi de 54% en octobre, "largement au-dessus des objectifs".

"Malgré l'appel à la vigilance des autorités françaises nous n'avons pas noté un repli notoire", a également rassuré une source au ministère, qui n'avance pas pour autant des statistiques ultérieures au mois de septembre, "toujours en cours de finalisation".

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique