Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Marco et Vasco (ex-Planetveo) vise 80M€ en 2014

Selon son PDG Geoffroy de Becdelièvre, Marco et Vasco, spécialiste des voyages sur mesure on line, devrait engranger 25% de croissance cette année et améliorer sa rentabilité.

Marco et Vasco sont en forme."Nous avons frisé les 60 millions d'euros en 2013 et l'année 2014 a très bien démarré. A fin mars, nous sommes à +24% sur le premier trimestre. Nous espérons maintenir ce niveau de progression et terminer aux alentours de 80 millions d'euros fin 2014", a déclaré à l'AFP, Geoffroy Becdelièvre, président fondateur de Planetveo, rebaptisé Marco et Vasco en début d'année.

Gagner en notoriété

L'objectif premier sera toutefois de "travailler davantage sur la rentabilité que sur la croissance". "Notre niveau de rentabilité est supérieur à 5%. Il a progressé de 60% en 2013", précise Geoffroy de Becdelièvre. "Nous continuons à grossir tout en étant de plus en plus rentable d'année en année. C'est la preuve que nous avons un bon modèle".

Avec sa  nouvelle appelation, Marco et Vasco doit gagner en lisibilité et en visibilité. Mais le TO créé en 2008 souffre toujours d'un "fort déficit de notoriété", selon son président, qui entend "travailler sur la notoriété" avec une offensive en matière de communication.

Marco et Vasco a réalisé un chiffre d'affaires de 3 millions d'euros en 2009, de 12 millions en 2010, 22 millions d'euros en 2011, 42 millions en 2012 et 59,8 millions d'euros en 2013 avec 22 150 clients.

Objectif  200M€ de CA en 2017

L'entreprise emploie plus de 200 salariés, après en avoir recruté 80 l'an dernier, et a levé 15 millions d'euros en juin 2013 auprès des sociétés de capital investissement Gimv et Iris Capital.

Elle vise 200 millions d'euros de chiffre d'affaires d'ici fin 2017, dont 150 millions d'euros auprès de la clientèle française.
 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique