Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Marc Watkins demande un audit d’Atout France

Le président du Comité pour la Modernisation de l'Hôtellerie Française déplore l’absence de stratégie et d'ambition touristiques pour la France, et évoque la "désespérance" des petites entreprises touristiques.

Le Comité pour la Modernisation de l'Hôtellerie Française veut alerter le gouvernement sur "l'état général préoccupant" du secteur, sans se "laisser encombrer par un souci de complaisance ni de conventions".

Dans une lettre envoyée à la ministre du Tourisme, Sylvia Pinel, et à la ministre déléguée en charge des PME Fleur Pellerin, il déplore des statistiques faussées, l’absence de stratégie et d'ambition touristiques pour la France, la multiplication des réglementations en hôtellerie et restauration, l'absence de prise en compte des nouveaux modes d'hébergement et de consommation…

Séances d'autosatisfaction

"Comme sous tous les Ministères en charge du Tourisme qui vous ont précédés, nous avons systématiquement droit aux séances d'autosatisfaction autour de "La France, première destination mondiale du tourisme" (…). En vérité, tout le monde sait, parmi la profession touristique, que ces informations ne sont pas justes, ni plausibles". Problème : "cela induit directement la croyance que crise ou pas crise, notre pays n'a pas d'effort à faire".

Millefeuille touristique

Le comité s’inquiète également  du "millefeuille touristique composé de CRT, CDT, offices de tourisme, Conseils régionaux et généraux,… qui éparpille et disperse les messages, les moyens et les énergies".

Il demande également un audit d’Atout France "avec à la clef un examen et une remise à plat de son fonctionnement, de ses objectifs, des pratiques de sa direction, de ses partenariats et de sa finalité". Il s’interroge notamment sur la commercialisation.

Projets de portails commerciaux

"La France n'a ni les capacités ni les savoir-faire dans ses administrations et son agence de promotion touristique pour piloter des actions efficaces. Nous pensons qu'il ne faut pas engloutir de sommes importantes dans des projets de portails commerciaux quand les "pure players" du secteur privé sont leaders et omniprésents sur les marchés".

Enfin, le comité alerte sur la désespérance des petites entreprises touristiques avec la "détérioration de la rentabilité des petites et à présent des moyennes entreprises (…), un vieillissement forcené de l'offre, une fuite des clientèles et une mauvaise image du tourisme français".

Le Comité pour la Modernisation de l'Hôtellerie Française est une association qui regroupe 12.500 membres, cotisants et sympathisants, selon son site.

 

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique