Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

… mais Pierre & Vacances les ferme en Guadeloupe jusqu’à la mi-juillet

En raison des négociations sociales en cours avec son personnel guadeloupéen, l’hébergeur préfère ne pas accepter de clients avant le 15 juillet dans sa résidence de Sainte-Anne.

 

La décision a été prise hier à 16h. Le groupe Pierre & Vacances a décidé de suspendre la vente de séjours à prix promotionnels, proposés dans le cadre de l’opération de relance « Partir aux Caraïbes », dans son village de Sainte Anne et dont les départs étaient prévus le 25 juin et le 5 juillet. Les premiers départs garantis sont donc reportés au 15 juillet. « Notre objectif reste de rouvrir la résidence le 25 juin, assure Bruno Cordonnier, directeur de l’exploitation du groupe. Mais il faut que cela se fasse dans des conditions normales. Compte-tenu des discussions en cours avec les instances légales et syndicales locales, nous préférons ne pas prendre de risques. » En cause, l’intégration de l’accord Bino, dont l’application a été récemment étendue et qui prévoit notamment une augmentation de 200 euros des plus bas salaires en Guadeloupe. En attendant, Pierre & Vacances encourage TO et clients à se reporter sur sa résidence de Martinique.

Chez Nouvelles frontières, le Club Paladien Manganao, fermé lui aussi depuis fin janvier, ne rouvrira pas avant la Toussaint. Quant au village La Caravelle du Club Med, aucune date de reprise d’activité n’est pour l’instant prévue. Raison invoquée, là encore : un climat social qui reste tendu dans l’île. Le LKP, qui avait mené la grève générale durant l’hiver, a appelé lundi à une nouvelle « mobilisation générale » vendredi.