Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

« L’impact des Jeux olympiques sera plus fort après 2024 » – Corinne Menegaux (office de tourisme de Paris)

Les Jeux olympiques et paralympiques (JOP) sont-ils véritablement une aubaine pour Paris et les pros du tourisme ? Comment faire face au JO Bashing ? Après son été olympique, quels défis la Ville Lumière doit-elle relever en tant que destination touristique et MICE ? C’est au sein de SPOT24, près de la tour Eiffel, que nous avons posé toutes ces questions à Corinne Menegaux, directrice générale de Paris je t’aime – Office de tourisme, lors d’une grande conversation.

L’Écho touristique : Les JOP représentent-ils une aubaine pour la destination Paris cette année ? Ou, plus vraisemblablement, le années suivantes, comme à l’issue des JO de Londres ?

Corinne Menegaux : Les Jeux olympiques et paralympiques ne sont pas forcément un levier touristique immédiat, en termes de retombées économiques. L’enjeu réside plutôt dans le regard qu’ils font porter sur la destination. L’événement crée une médiatisation mondiale hors normes (rires). Ce qui permet de porter les messages incarnés par Paris, autour du sport, de l’inclusivité, des mobilités douces, du durable.

Donc, l’impact sera plus fort après…

Corinne Menegaux : Oui, l’impact des JOP sera plus fort les années suivantes. Mais je mesure mon propos : la destination est déjà très touristique. Nous étions pratiquement revenus en 2023 aux niveaux de 2019, sans le retour complet de certaines clientèles étrangères. Nous pouvons donc escompter +5 % ou +10 % en 2025 ou 2026, certainement pas +50 %.

La suite est réservée aux abonnés.
Pour lire l’ensemble de cet article, veuillez vous identifier avec votre compte si vous avez déjà un abonnement à L’Echo Touristique OU abonnez-vous

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique