Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

« Les voix de la paix » se font entendre à Marrakech

Représentants du tourisme et de la culture français et marocains, artistes et patrons des principaux TO se sont réunis à Marrakech le 29 et le 30 mai pour apporter un soutien unanime au pays.

La commémoration du 10ème anniversaire de l’inscription de la Place Jemâa el-Fna au patrimoine oral et immatériel de l’humanité par l’UNESCO était le motif officiel de la manifestation Les voix de la paix, mais l’attentat qui a endeuillé Marrakech le 28 avril était présent dans tous les esprits. Et c’est pour répondre à la barbarie par la culture et par la fête que les organisateurs ont su lui donner une telle ampleur. René-Marc Chikli, Antoine Cachin, Rachel Picard, Hervé Vighier, Jean-François Rial, François-Xavier de Boüard étaient notamment présents pour témoigner leur solidarité au peuple marocain. S’ils ont tenu à être là, les professionnels du tourisme ne se font pas trop d’illusions sur la saison d’été. « On rame, notamment sur Marrakech », reconnaissait Antoine Cachin, PDG de Fram, résumant l’opinion générale. Personne cependant n’avait trop envie de s’étendre sur le sujet : l’heure était à la fête et à la solidarité.

RÉPONDRE À LA BARBARIE PAR LA FÊTE

La fête justement, elle a débuté dimanche, dans la fraîcheur de la nuit tombante, lors du grand concert gratuit donné sur le circuit automobile. L’évènement avait attiré plusieurs milliers de spectateurs, et les larges avenues de la ville étaient plus que jamais encombrées de mobylettes et de voitures. Sur la grande scène, le groupe Nass El Ghiwan, Idir, la troupe Bharati, Mory Kanté, Sapho et Quincy Jones se sont succédés. Le concert sera interrompu quelques minutes seulement, lorsqu’un groupe d’enfants viendra présenter le chèque de 3,5 millions de dirhams remis aux familles des victimes de l’attentat.

Lundi, Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication, et les représentants de la Culture et du Tourisme marocain se sont réunis en colloque sur le thème : Comment préserver le fragile patrimoine vivant qui a fait la renommée de la place ? « Les conteurs, les acrobates et les cartomanciennes qui font vivre et qui font vibrer Jemâa el-Fna disparaissent peu à peu », ont-ils constaté. Cependant, des mesures concrètes ont été envisagées, et, comme il se doit, le colloque s’est achevé par l’évocation d’un conte à la philosophie pleine de sagesse. Toute la délégation s’est ensuite rendue sur la place, pour découvrir les oeuvres offertes par un collectif d’artistes marrakchis. Dans une joyeuse cohue, Frédéric Mitterrand s’est prêté de bonne grâce au bain de foule dont il était la vedette. Tous les participants ont pu le constater : « Le coeur battant de Marrakech continue à battre ! ».

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique