Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les parcs d’attractions recrutent à fond en 2019

L’hiver est court pour les différents parcs de loisirs, qui planchent déjà sur leurs recrutements en vue de la saison 2019. Il s’agit de postes de saisonniers, mais pas seulement !

Comme chaque année, les parcs d’attractions sont à la recherche de milliers d’étudiants et de saisonniers pour assurer pendant la saison 2019. Petit tour d’horizon des besoins des uns et des autres, dont certains sont parmi les poids lourds économiques de leurs régions.

Les premiers regards se tournent bien sûr vers Disneyland Paris. Le plus grand parc d’attractions d’Europe recherche pas moins de 8000 salariés (dont 1000 en CDI) pour la saison 2019. Du commis de cuisine au vendeur en boutique en passant par l’opérateur d’attractions, près de 500 métiers sont proposés par Mickey, avec des contrats de toutes sortes : CDI, CDD courte ou longue durée… Une session de recrutement aura lieu à Marne-la-Vallée, le 8 février prochain (soumise à une pré-candidature en ligne).

1000 Gaulois pour les 30 ans du Parc Astérix

Le Parc Astérix va recruter 1000 personnes en CDD pour fêter son trentième anniversaire en 2019. Le plus gaulois des parcs d’attractions, dont 60% des employés sont originaires de l’Oise, doit lui aussi pourvoir des postes en hôtellerie (réceptionniste, cuisinier, serveurs, …) ou pour le parc lui-même. 50% des saisonniers embauchés connaitront déjà le parc pour y avoir travaillé. Les offres d’emploi du Parc Astérix sont quasiment toutes mises en ligne. Des sessions de recrutement sont également organisées dans les Pôle Emploi locaux (Nogent sur Oise le mardi 22 janvier et à Saint Maximin le mardi 29 janvier).

Le Futuroscope, qui a changé de tête pensante au printemps 2018, recherche quant à lui entre 150 et 200 salariés supplémentaires en CDD. La réouverture du parc, en février, se fera avec l’aide d’anciens saisonniers réembauchés. Mais, dès cette semaine, le Futuroscope commence sa campagne de recrutement pour une prise de poste au 6 avril. Le parc cherche des opérateurs d’attractions, et notamment les équipes de Futuropolis, la future ville des enfants qui ouvrira en avril. Vendeurs, cuisiniers, serveurs, agents de sécurité, … sont également demandés. Candidature en ligne : emplois@futuroscope.fr.

Nigloland est également entré dans sa phase de recrutement. Dès la mi-février, 230 personnes seront recrutés pour assurer la réouverture du parc (200 postes) et de son hôtel (30 postes). Une seconde session de recrutement aura lieu en mai, pour la période de juillet/août (350 postes). Enfin, le parc basé à Dolancourt, dans l’Aube, auditionnera en septembre jongleurs, cracheurs de feu et autres artistes de rue pour trouver les 120 « monstres » qui feront la saison d’Halloween du parc, l’une des plus importantes de l’année en terme de fréquentation. Toutes les offres d’emploi sont publiées en ligne.

Un nouvel hôtel à Europa Park

Walibi Rhônes-Alpes, engagé dans une redéfinition de son offre depuis le début des années 2010, devra recruter 200 personnes en 2019. Les métiers de l’hôtellerie, de la restauration et de la maintenance sont encore une fois les plus en besoin. Mais le parc ouvert en 1979 innove en supprimant le traditionnel CV au profit d’un pré-entretien vidéo dans son processus de recrutement. Ceux qui valideront cette première étape seront conviés à une session de recrutement où différents ateliers individuels et collectifs seront mis en place. Candidature en ligne.

Le Puy du Fou, qui regarde vers son futur parc espagnol, recrute jusqu’à 1 900 saisonniers par saison. Mais le parc vendéen a largement anticipé ses besoins et, « dans l’ensemble, le recrutement est déjà bien engagé » pour la saison 2019. Cependant, différentes offres, dans toutes les familles de métiers du parc – y compris artistiques – sont postées tout au long de l’année sur le site du Puy du Fou.

Enfin, il n’est pas inutile de s’intéresser à Europa Park, situé à quelques kilomètres de la frontière française, et dont la moitié des salariés sont Français. En 2019, le parc d’attractions allemand va notamment ouvrir un parc aquatique et nouvel hôtel nécessitant l’embauche de 500 salariés supplémentaires. Par ailleurs, de nombreuses offres d’emploi sont disponibles en ligne, dans l’un des nombreux services d’Europa Park (technique, événementiel, hôtellerie, …) y compris pour des stages ou des contrats en alternance.

Les parcs d’attractions, de plus en plus fréquentés, sont également une source d’emplois directs et indirects pour les territoires dans lesquels ils sont implantés. A eux 7, les parcs de loisirs cités ont accueilli plus de 25 millions de visiteurs en 2018.

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique